Sign in
Download Opera News App

 

 

Les populations de Yopougon-Niangon mécontentes des restrictions de la SOTRA

On le sait, Les faits récurrents de vandalisme sur les bus de la Société des Transports Abidjanais (SOTRA)n’est plus acceptable par le patronat de cette société. L’incendie, la semaine dernière d’un bus dans le secteur du Palais de justice de Yopougon, a donc conduit les responsables de l’entreprise à limiter la desserte de la commune. Depuis cette date, les responsables de l’entreprise ont ouvert des couloirs de sécurité.

« Au niveau du premier pont, les bus vont jusqu’au niveau du collège Phalènes, près de la caserne des sapeurs-pompiers, au deuxième pont de Siporex, les engins s’arrêtent à Saint-André et au troisième pont, les bus ont pour terminus le Chu de Yopougon ». Avait fait savoir Théodore Gnamien du service de communication de la SOTRA.

Une semaine après cette annonce, les populations de Yopougon-Niangon ne cachent plus leur mécontentement. Cette partie de la commune n’est plus ralliée par les bus de la SOTRA.  Pour certains riverains « c’est une décision injuste qui pénalise de nombreux innocents. Des honnêtes citoyens avec des revenus moyens qui ont besoin des moyens de transport comme la SOTRA pour leurs déplacements quotidiens, sont obligés de faire de gros efforts financiers pour se rendre à leur lieu de travail ». Pour d’autres, « la situation socio-politique du pays doit amener les autorités ivoiriennes à accentuer la protection des biens publics. Ce qui permettra d’éviter les actes de vandalisme que subis les bus de la SOTRA, pour le bonheur de tous. »

Cette décision de la Société des transports abidjanais devrait interpeler les populations qui peuvent aussi aider la police dans la protection des biens publics. Car finalement, tous payent pour ces actions de vandalisme pas du tout nécessaires pour faire passer un message.  

Content created and supplied by: FreddyBary (via Opera News )

Niangon SOTRA Yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires