Opera News

Opera News App Download

Guéhiébly : le jeune cadre Ange Gnonka échappe à la mort

Published 19 days ago - 7879 views

Ange Gnonka, directeur de société, cadre de la sous-préfecture de Guéhiébly, département de Duékoué, a été victime d’un grave accident de la circulation, dimanche 11 octobre 2020, sur l’autoroute du Nord, après Toumodi.

De retour d’une tournée de sensibilisation pour des élections apaisées assortie d’une célébration de la fête des mères à Guéhiébly, précisément dans le village de Bayé Sebon, Ange Gnonka a subi un grave accident de la circulation.

En route pour Abidjan, sur l’autoroute du Nord, à quelques encablures du village de Lomo Sud, le jeune cadre, au volant de son véhicule de type 4x4, est sommé par un autre automobiliste de lui céder le passage. A peine, il s’exécute qu’il enregistre une crevaison du pneu droit avant. Le conducteur garde le contrôle et lutte avec le véhicule pour éviter de tomber dans un fleuve sur sa droite. S’en suit une série de tonneaux qui le projette sur l’autre voie dans le sens Abidjan-Yamoussoukro, l’exposant ainsi aux gros camions en pleine vitesse.

Après cinq tonneaux, le véhicule du jeune cadre se retrouve dans un ravin de cinq mètres de profondeur. Ses collaborateurs et lui s’en sortent avec quelques égratignures. « Ou sont les victimes ? », s’interrogent les secouristes et autres automobilistes venus prêter assistance tant il semble improbable de sortir indemne d’un tel accident.

Les quatre victimes, indemnes, avaient préféré regagner Abidjan que d’aller à Toumodi conformément aux recommandations des sapeurs-pompiers. Mais deux heures plus tard, tandis que le cortège se préparait à embarquer, l’une des victimes s’écroule. Elle tombe dans les pommes et se retrouve dans le ravin. C’est la psychose. Asthmatique, la victime perd connaissance. Fort heureusement, elle avait dans son sac, sa Ventoline qui a permis de dilater ses voies respiratoires, avant de rallier urgemment l’hôpital général de Toumodi où une bagarre a été évitée de justesse en raison de l’insouciance d’une infirmière. Finalement, il y a eu plus de peur que de mal. Sous perfusion pendant une heure, la victime a retrouvé ses esprits et le cortège est arrivé à Abidjan à 22 heures.

Joint par téléphone, lundi 12 octobre 2020, le cadre Ange Gnonka se porte bien et rassure tous ses parents de la région du Guémon et amis alertés par cette nouvelle.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Tags:      

Ange Gnonka Guéhiébly
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ