Sign in
Download Opera News App

 

 

Construction du Métro ivoirien : pourquoi le projet est-il si coûteux?

Le métro d'Abidjan est un vieux projet dont la réalisation va faire la fierté des populations ivoiriennes. Le cinquième du genre en Afrique après Le Caire en Egypte, Alger en Algérie, Abuja au Nigeria et le plus récent Addis-Abeba en Ethiopie, le métro d'Abidjan est techniquement un projet de réseau ferroviaire de transport urbain. Ce ''metro aérien'' aura pour objectif de desservir l'agglomération d'Abidjan, et sera conçu autour de deux (02) lignes: une première ligne de la commune d'anyama jusqu'à la commune de Port-Bouët, en passant par le Plateau. Une deuxième ligne entre les communes de Yopougon et Bingerville.


Ce métro d'Abidjan sera conçu sur 37 kilomètres de voies, la première ligne représente un projet de grande ampleur, comparable aux lignes de métros de grandes villes, selon sa fiche technique. Il aura dès sa finition dix huit (18) stations. Coût de cet ambitieux projet : 920 milliards FCFA. Sa construction devrait prendre quatre (4) ans. Et c'est l'entreprise française le Groupe Bouygues qui a été désignée pour sa réalisation. Mais pour l'instant, aucun tarif n'a été arrêté pour son exploitation et à ce jour les conditions de cession à l'Etat ivoirien restent un mystère.

Contrairement au métro d'Addis-Abeba en Ethiopie, pour ne prendre que cet exemple. Voici quelques données chiffrées du métro d'Addis-Abeba. Elles mettent en lumière les grosses disparités relativement au métro d'Abidjan.

De fait, le métro d'Addis-Abeba en Ethiopie est construit sur 37km. Il a 33 stations et son coût de réalisation est de 300 Milliards CFA. C'est une entreprise chinoise qui a été choisie par les autorités éthiopiennes et ce sera sur 3 ans. L'État éthiopien participe au projet à hauteur de 607 millions. L'entreprise chinoise va exploiter ce métro sur 3 ans au bout desquels l'infrastructure va revenir, sans autres conditions, à l'État d'Éthiopie. Contrairement au métro d'Abidjan dont le prix du ticket demeure un mystère, le prix du ticket du métro d'Addis-Abeba, lui, coûtera entre 55f et 160 FCFA, coût variant en fonction des distances et trajet. Au vu de ces éléments chiffrés, on déduit aisément que le métro d'Abidjan a les contours d'une arnaque qui ne dit pas son nom. Pour cause, avec ses 18 stations, le métro d'Abidjan est deux fois fois moins que celui d'Adis-Abeba (33 stations), et son coût officiel estimé à 920 milliards FCFA est 3 fois plus cher que celui d'Éthiopie (300 milliards FCFA). Sans oublier que les deux parties -État ivoirien et Groupe Bouygues-, ont prévu des avenants, toute chose qui pourrait gonfler le coût initial du projet. Ce n'est pas tout, personne ne sait à ce jour à quel niveau d'avancement se trouve le métro d'Abidjan avec le Groupe Bouygues, francais. Qui plus est, ni la durée du projet, ni le coût du ticket, ne sont connus par les populations ivoiriennes pour lesquelles ce projet du Métro d'Abidjan est conçu.

Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

alger caire egypte

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires