Sign in
Download Opera News App

 

 

Moussa Sanogo, nouveau patron du Budget et du Portefeuille de l'Etat

Moussa Sanogo a été nommé ce lundi 3 août 2020, ministre du budget et du portefeuille de l'Etat. Homme de l'ombre du défunt Premier Ministre, Amadou GON Coulibaly, décédé le 8 juillet, le nouveau ministre aura fort à faire, sur l'impact de la crise sanitaire liée au COVID-19 sur les prévisions budgétaires. 

Auparavant Conseiller du Premier Ministre, en charge des questions macroéconomiques, jusqu`à sa nomination en tant que Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, récemment. Moussa Sanogo est passé Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat dans le gouvernement Amadou Gon. Pour ce titulaire d’un diplôme d’Ingénieur Statisticien Economiste, obtenu à l’ENSEA d’Abidjan en 1999, après des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, Moussa Sanogo aura la lourde tâche d'assumer le poste de ministre du budget et du portefeuille de l’Etat dans le gouvernement du nouveau Premier Ministre, Hamed Bakayoko. 

Fort de plusieurs années d’expérience à la Banque Centrale des États de l'Afrique de l’ouest (BCEAO) et d’une expertise dans des domaines divers et variés tels que l’analyse macroéconomique, la programmation monétaire et financière, les prévisions économiques, l’économétrie et l’analyse des comptes nationaux. Le nouveau chef d'orchestre du budget et du portefeuille de l’Etat devra démontrer l’étendu de ses compétences ainsi que de son expérience acquise auprès de l'ancien premier ministre Amadou Gon Coulibaly. 

Homme discret et effacé, Moussa Sanogo aura pour mission de faire du budget de l’État un instrument d’information du parlement et du citoyen sur la situation financière et patrimoniale de l’État et sur ses engagements. Et aussi de mettre en lumière les conséquences des grandes orientations décidées par le gouvernement et de mesurer l’efficacité et la performance de l’action gouvernementale.

Moussa Sanogo devra concevoir un plan de relance budgétaire, suites aux conséquences de la crise économique engendrée par la Covid-19. Une tâche à laquelle, le nouveau ministre s'est déjà impliqué. En effet, lors du débat d’Orientation Budgétaire avec le Parlement, Moussa Sanogo a présenté le vendredi 24 juillet 2020 aux sénateurs, le Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP) couvrant la période 2021-2023. Dans ce document, Moussa Sanogo soutien que les prévisions de recettes et de dépenses sur la période 2021-2023 sont basées sur une prévision de croissance réelle du PIB qui tient compte des conséquences de la pandémie due à la Covid-19 sur les activités économiques, s’établissant à 6,4% en 2021, 6,7% en 2022 et 6,5% en 2023 . Soit un taux moyen de PIB nominal de 7,4 % sur la période.

En outre, répondant aux préoccupations des députés sur l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur les projections budgétaires. Moussa Sanogo a indiqué que plusieurs scénarios ont été mis sur la table. << Quand nous avons fait des simulations au niveau fiscal, c’est une baisse de l’ordre de 500 milliards F Cfa que nous entrevoyons sur le niveau des recettes fiscales. Mais aujourd’hui, on se situe à un niveau un peu mieux par rapport à la baisse que nous entrevoyons. Par contre les ressources extérieures se sont accrues à environ 600 milliards FCFA d’appuis reçu de la communauté financière internationale pour nous aider à faire face à toutes ces difficultés. Les principaux problèmes ont été noté surtout au niveau de la dépense, qui a connu une hausse extrêmement importante pour prendre en charge toutes les difficultés liées à la Covid-19, le paiement des primes à verser à différents types d’agents qui n’étaient pas forcément prévus au Budget. Nous avons d’autres scénarios qui malheureusement peuvent être quelques un peu plus délicat si la crise devrait s’approfondi >>, a-t-il expliqué.

En plus de l'après Covid-19, Moussa Sanogo devra s'atteller à des réformes et des mesures spécifiques d’amélioration de la gestion des finances publiques, notamment la fiscalité intérieure, la fiscalité de porte et les dépenses publiques. Tout cela afin d'atteindre les objectifs économiques et financiers sur la période 2021-2023.

Akim

Content created and supplied by: Durandeau (via Opera News )

Budget Moussa Sanogo Portefeuille Premier Ministre Secrétaire d'Etat

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires