Sign in
Download Opera News App

 

 

Pénurie d’eau à Tiébissou : les populations donnent 72 h à la Sodeci pour rétablir la connexion

Les travaux de bitumage des rues de Tiébissou commettent plus de dommages aux populations en lieu et place de leur apporter le bonheur et la joie de vivre dans des quartiers bitumés. Et pour cause ces travaux dans leur exécution a endommagé les installations de la Sodeci, structure distributrice d’eau potable en Côte d’Ivoire.



Cette structure nous apprend-t-on attend un payement de plus 60 millions de FCFA de la part de l’Ageroute pour préjudices subis sur ces installations. Cette somme n’étant pas encore payée, la société de distribution d’eau n’est pas prête de mettre en service ces installations. Conséquence ce sont les populations notamment celles du quartier résidentiel qui payent le lourd tribut. Depuis un mois et un jour elles vivent sans eau. Enfants, épouses et maris sont obligés dans se rendre avec des bidons de 20 litres chez dans les quartiers qui ont encore la chance d’être desservis en eau potable pour se procurer l’eau source de vie. Face à cette situation fâcheuse, les populations rassemblées en collectif ont déposé hier mardi 8 décembre 2020, une pétition à la Sodeci pour exigée d’elle que des solutions soient trouvées dans les 72 heures qui suivent le dépôt de ladite pétition. Autre menace, c’est l’école. En effet, les enseignants, fatigués de cette situation menacent de déposer la craie, passées les 72 heures délai de rigueur. « Nous sommes obligés de boire l’eau de puits aujourd’hui ; ceux qui ont un peu de moyens sont dans l’obligation d’acheter de l’eau minérale pour leurs familles. Nous sommes confrontés à des maladies diarrhéiques faute d’eau dans les robinets depuis un mois maintenant. Nous sommes fatigués de cette situation et si rien n’est fait nous allons arrêter les cours d’ici là… », Nous a confié un enseignant.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

pénurie d tiébissou ’ eau

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires