Opera News

Opera News App Download

«Sublime Côte d’Ivoire» : faire de la Côte d'Ivoire une destination qui compte dans le monde

Published 18 days ago - 330 views

Grâce à la stratégie nationale de développement touristique 2018/2025 baptisée «Sublime Côte d’Ivoire», formatée avec l’expertise du Cabinet McKinsey, la destination ivoirienne a retrouvé une place de choix sur l’échiquier touristique international depuis trois saisons. Et ce, sous la houlette du ministre ivoirien du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana. Laquelle stratégie escompte, par sa triple finalité, «développer un moteur de croissance du PIB et démultiplier les recettes fiscales, favoriser le développement territorial hors Abidjan, créer un réservoir d’emplois», dixit  Siandou Fofana, son inspirateur.

Invités à prendre toute leur part dans la mise en œuvre de «Sublime Côte d’Ivoire», les fonds souverains et autres structures d’investissements présents à la Table-ronde des bailleurs à Dubaï les 20 et 21 octobre 2019, au Ritz-Carlton de Dubaï international Financial City, ont marqué leur intérêt pour la destination ivoirienne. Au total, ce sont un peu plus de 5 milliards de dollars US que Siandou Fofana a glané auprès des bailleurs, investisseurs et fonds  souverains. Soit environ 2500 milliards de FCFA.

Dans le même élan, le 22 novembre dernier, au Fairmont Hôtel de Hambourg (Allemagne), la destination ivoirienne a réaffirmé son attractivité aux yeux des investisseurs et grandes enseignes d'Europe et au-delà, en mobilisant auprès d'eux plus de 5,8 milliards d'euros soit un peu plus de 3800 milliards de FCFA, à la faveur de la table-ronde sur l'investissement touristique en Côte d'Ivoire. Toutes choses qui donnent force de vie au leitmotiv de Siandou Fofana selon lequel "le potentiel touristique ne se consomme pas mais se met en œuvre". Et une mise en œuvre s'appuie sur une stratégie claire dont "Sublime Côte d'Ivoire" est, en l’occurrence, le creuset.

Entre pragmatisme de bon aloi et stratégie efficiente, au regard des mécanismes proposés, ce sont 9 projets-phares et 9 en 9 réformes qui, à l’échéance 2025,  devraient dépasser le pic de 3200 milliards de FCFA initiaux, en termes d’investissements. Avec à la clé, la création de nouvelles infrastructures et la réhabilitation de l’existant. De quoi anticiper les années à venir car, si aujourd’hui le taux d’occupation des hôtels, par exemple, n’est « que » de 69 %, il n’a cependant jamais été aussi élevé. Deux fonds seront mis en place afin de financer les futures réalisations. D’après Siandou Fofana, le premier serait un fonds d’investissement, mis en place grâce à la mobilisation d’acteurs privés, qui «permettrait de développer des infrastructures, des activités ou la reprise des activités existantes afin de les doper et faire en sorte qu’elles aient des Fonds de roulement».



Ce fonds servirait également, dans certains cas, à réhabiliter des infrastructures existantes. L’incidence recherchée est de faire du pays, la 3e puissance touristique du continent, avec près de 5 millions de visiteurs internationaux, générer plus 700 000 emplois cumulés pour une contribution avoisinant les 8% du PIB. Entre hub de divertissement et de dépaysement, pôle d’affaires, vivier de tourisme mémoriel et destination médicale, la stratégie ivoirienne, plus que jamais, avec l’onction de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui mise sur elle en lui concédant l’organisation d’évènements d’envergure, devrait faire du secteur l’un des piliers du nouveau miracle ivoirien.

Marc-André Latta

Content created and supplied by: RogerLevry (via Opera News )

Tags:      

Côte d'Ivoire Siandou Fofana Sublime 
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

VOUS AIMEREZ