Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : la Fonction publique affiche une liste de personnes pour abandon de poste

Les fonctionnaires et agents de l'État de Côte d'Ivoire doivent obligatoirement se rediriger vers le site du Ministère de la Fonction publique pour prendre connaissance du communiqué en date du 19 août 2020 portant sur une liste de personnes qui pourraient être radiées après le 15 septembre 2020.

En effet le ministère de la Fonction publique avait initié, il y a quelques mois, une opération de pointage pour vérifier les présences des fonctionnaires et agents de l'État de Côte d'Ivoire à leur poste d'affection.

Cette opération a été conduite par les différents supérieurs hiérarchiques dans les services qui, à partir de leur interface sur ce site, valident la présence de leurs collaborateurs à leurs différents postes.

Mais, certains fonctionnaires qui ont connu des mutations et qui ne sont pas dans la base de données de leurs nouveaux supérieurs hiérarchiques ne pouvaient pas être affichés pour validation.

Cette étape avait fait l'objet de correction lorsque ces derniers ont été invités à le faire par une procédure simple qui leur a été indiquée par le ministère.

D'autres raisons ont aussi contribué à la non validation de la présence au poste de certains fonctionnaires et agents de l'État .

En tout état de cause, une liste de 413 personnes à radier pour abandon de poste après le 15 septembre 2020 est produite sur le site du ministère de la Fonction publique ivoirienne que l'on peut consulter via le lien :

https://www.fonctionpublique.gouv.ci

Déjà, les fonctionnaires qui ont un espace de consultation de leur situation administrative peuvent savoir s'ils ont été validés "Présent au poste".

Il est plus que jamais important de consulter régulièrement cet "Espace Fonctionnaire", une fenêtre sur ce site dédiée aux fonctionnaires pour suivre leur situation administrative. Pour éviter toute surprise.


Constant Aldé Barant

Content created and supplied by: Constant_Minangoy (via Opera News )

État de Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires