Sign in
Download Opera News App

 

 

Transport/ Journée "noire" pour les livreurs du e-commerce dans la ville d'Abidjan ce 7 septembre

Le ministre des Transports , Amadou Koné a été clair la répression contre incivisme débute le 07 septembre 2021. Le ministre des Transports, Amadou Koné a indiqué que la prolifération des motos à Abidjan est aussi le fait de personnes qui ont créé des sociétés sans autorisation aucune et qui utilisent des gens qui ont leurs motos personnelles et qui font des courses pour avoir un peu d'argent.

Une grande inquiétude pour les PME qui utilisent les livreurs professionnels ou indépendants pour la vente en ligne de leurs articles . Cette date du 7 septembre 2021 , décrétée journée contre l'incivisme sera t-elle respectée ? Les acteurs dans ce domaine d'activité sont la plus part des jeunes en quête de boulot . Est ce qu'ils pourront arrêter brusquement et soudainement en cette date leurs activités?

Certes ,l'État veut assainir le milieu mais pour les acteurs du secteur du e- commerce cette décision est brusque. Les acteurs auraient souhaités un long délai pour mettre en place tous les documents exigés pour régulariser le secteur. Ces livreurs indépendants ou professionnels ont en charge des familles et cette décision vient ruiner leur espoir de participer au développement du pays .

Ils veulent travailler dans la légalité et dans l'assainissement de leur secteur en collaboration avec l'État. Cependant , ils demandent un délai pour ne pas "mourir" asphyxié avec toutes ces reformes .

L' Inquiétude est vraiment grande dans ce secteur qui embauche des milliers de jeunes ivoiriens.

Nous avons tous , un jour depuis l'apparition de ce type de commerce utilisé les services d'un livreur professionnel ou indépendant.

Vivement qu'une solution soit trouvée car la majorité des abidjanais ont pris goût à être livré chez eux ou au bureau en toute tranquillité.

Notons que en Côte d'Ivoire, les autorités ont récemment lancé un plan pour la sécurité routière pour la période 2021-2025. Selon les chiffres officiels, le nombre de morts sur les routes est estimé en moyenne à 1 200 par an, le nombre de blessés à plus de 21 000.

Edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

abidjan amadou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires