Opera News

Opera News App Download

Lâcheté : Alix Kouamé, spécialiste en Blocs de Terre Comprimé et Stabilisé, victime de vol

Published 1 months ago - 9173 views

Alix Kouamé au travail, n’est-ce pas beau ?

Elle s’appelle Alix Kouamé, elle s’est révélée aux ivoiriens dans un domaine traditionnellement réservé aux hommes : la confection des Blocs de Terre Comprimés et Stabilisé ( BTCS). Du côté de Diabo où elle est basée, elle fait la fierté de tout le monde, elle force l’admiration. Mais hélas, pas toujours tout le monde. Des individus de moralité douteuse viennent de la soulager de son matériel de travail. En clair, Alix Kouamé a été victime de vol.

Voici la machine qu’on lui a volée, un précieux outil de travail

       De fait, tout le matériel de travail de notre sœur a été volé sur son site situé derrière le lycée de Diabo. Au nombre de ces outils de travail, une machine principale à couper les briques. Selon le site d’informations ‘’sans visa magazine’’ qui donne la triste nouvelle ce 17 septembre 2020, ‘’ Cette machine est le seul modèle dans la région de Gbêkê’’. On se demande bien comment ces indélicats individus comptent écouler leur ‘’butin’’. Au-delà de l’acte du vol, il faut surtout relever la lâcheté de ses auteurs. Point n’est besoin de parier pour établir qu’il s’agit d’hommes qui auraient dû avoir de la honte à dérober ce qu’une femme a mis du courage et de la détermination à bâtir.

On sent cette passion dans son choix

      Alix Kouamé, je ne la connais ni d’Adam, ni d’Eve. Je me souviens avoir aperçu une publication d’elle en novembre 2019 sur la Plateforme Mondiale des Femmes Entreprenantes Côte d'Ivoire. Elle y avait posté un message invitant à la découverte de ses prestations. J’ai été édifié par le courage, la délicatesse qu’on pouvait lire dans l’exécution des gestes. C’est cette femme si passionnée de son choix qui vient de voir son entreprise cambriolée par une bande de lâches, le mot est choisi. Alix Kouamé mérite notre soutien dans ce moment difficile qu’elle traverse. Comme je le disais dans un article il y a quelques jours, on peut donner le sourire à moins de 50.000.000 fcfa, car qui peut le plus, peut le moins.

     Frederic Gneze

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

Tags:      

Alix Kouamé Diabo
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ