Opera News

Opera News App Download

Violences pré-électorales en Côte d'Ivoire : un Collectif citoyen de la diaspora prend position

Saint_Claver_Oula
2020-09-18 08:12:24

Le Collectif « Non et Non, ça suffit » composé d’Ivoiriens de la diaspora et basé à Paris, a décidé de donner de la voix face à la situation sociopolitique ivoirienne qui va de mal en pis. A travers une déclaration, suite à la crise pré-électorale qui se profile à l’horizon avec les mouvements de contestation de la candidature du président sortant de la République, Alassane Ouattara, les arrestations, les morts et les blessés, il bien voulu interpeller l’opinion.

« Depuis l'officialisation, le 6 août 2020, de la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat, la situation des droits de l’homme et des libertés publiques ne cesse de se dégrader en Côte d’Ivoire et la liste des atteintes aux libertés fondamentales est de plus en plus longue à l'approche des élections présidentielles annoncées en octobre prochain. Depuis lors, il ne se passe pas une journée sans que des crimes, des violations de liberté, des mesures répressives allant à l’encontre d’une élection présidentielle libre, crédible et apaisée ne soient commis : manifestations interdites, répression meurtrière de l'expression démocratique, emprisonnements et enlèvements de militants et de dirigeants politiques et de la société civile », a noté la porte-parole Célestine Dabah, avant de dénombrer les victimes qui, selon elle sont évaluées à 26 morts et plus de 300 blessés, dont certains sont toujours dans un état inquiétant.

Le Collectif « Non et Non, ça suffit » dit avoir également fait le constat de centaine d'arrestation dont 20 membres de mouvements de la société civile comme Pulchérie Gbalet, Djehi Cyrille Ngoran Aimé Césaire Gédéon Gbaou Junior tous membres d'Alternative Citoyenne Ivoirienne. « Des personnalités politiques comme Anaki Kobenan ont dû fuir le pays pour avoir dénoncé ce 3è mandat. Le dimanche 13 septembre Samba David, coordonnateur de la Coalition des Indignés de Côte d'Ivoire, a été sauvagement agressé à l'arme blanche à l'intérieur des locaux de la Coalition. Un peu plus tôt ce même jour, un jeune homme nommé Yannick Azot. Porte-parole des victimes à Gagnoa a été enlevé pour une destination inconnue. Le 16 septembre Koua Justin, responsable de la jeunesse du FPI, a été arrêté sur son lieu de travail au motif qu’il aurait appelé à brûler toutes les administrations », rappelle le Collectif.

Le président Alassane Ouattara dont la candidature est au centre de vives polémiques

« (...) Depuis le 06 août, les intimidations s'intensifient et le nombre d'Ivoiriens subissant des violences, des enlèvements, des arrestations et des emprisonnements liés à l'exercice de leurs libertés fondamentales, ne cessent d'augmenter. Le Collectif « Non et Non, Ça Suffit » constate par ailleurs que la répression (...) implique des milices et utilise des mineurs, notamment les « microbes », armés de gourdins et de machettes déjà dénoncés par Amnesty International. Le collectif citoyen « Non et Non, Ça Suffit » dénonce cette impunité et la radicalisation du pouvoir ivoirien. Le collectif dénonce la privation des droits fondamentaux, des libertés publiques et des droits de l'homme. Le Collectif exprime son inquiétude quant à la montée exceptionnelle de la violence et de la répression dans le but de faire taire les contestations légitimes des citoyens qui s’oppose à un troisième mandat anticonstitutionnel et demande que cesse la spirale de violente (...) », écrit Célestine Dabah, la porte-parole.

Par ailleurs, le Collectif « Non et Non, Ça Suffit » interpelle le chef de l’Etat ivoirien pour que cesse les atteintes aux droits de l’homme et aux libertés publiques qui, selon lui, sont utilisées pour intimider le peuple ivoirien. Il a toutefois marquer sa profonde indignation devant les nombreuses pertes en vie humaine. Le Collectif citoyen des Ivoiriens de la Diaspora invite le président Alassane Ouattara à « retirer sa candidature pour que la tension baisse dans le pays et que des dispositions soient prises pour des élections transparentes, inclusives et apaisées.»

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

Tags:      

Collectif Côte d'Ivoire Non, ça suffit
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ