Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : La corruption règne en maître !

La corruption prend de l’ampleur en Côte d’Ivoire malgré la lutte menée par les organes étatiques notamment la Haute Autorité à la Bonne Gouvernance (HABG). C’est ce que révèle l’enquête menée par Afrobarometer, en novembre 2019, dont les résultats ont été rendus publics, aujourd’hui. Ainsi, 7 ivoiriens sur 10 (69%) considèrent que le gouvernement adresse « plutôt mal » ou « très mal » le problème de la corruption au sein de l'administration publique, une hausse de 10 points de pourcentage depuis 2017 (59%). Bien que la HBG ait mis à la disposition un numéro vert pour dénoncer les actes de corruption : 800 800 11 ; les citoyens semblent réticents à l’utiliser. Selon l’enquête, 8 citoyens sur 10 (81%) considèrent qu’ils risquent des représailles ou conséquences négatives s’ils dénoncent des cas de corruption contre 68% en 2017.

 Aux dires des enquêtés, les gendarmes et policiers (58%), les magistrats (43%), les agents des impôts (39%), le président et les officiels de la Présidence (35%) sont pour « la plupart » ou « tous » perçus corrompus.  Autant dire que la lutte contre la corruption dans le pays a du pain sur la planche. 

Pour rappel, Afrobarometer est un réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage qui produit des données fiables sur les expériences et appréciations des africains relatives à la démocratie, la gouvernance, et la qualité de vie. Sept rounds d’enquêtes ont été réalisés dans 38 pays africains entre 1999 et 2018. Et les enquêtes du Round 8 sont actuellement en cours (2019/2020). Afrobarometer mène des entretiens face-à-face dans la langue du répondant avec des échantillons représentatifs à l'échelle nationale. L'équipe Afrobarometer en Côte d’Ivoire, dirigée par le CREFDI, a interviewé 1.200 adultes ivoiriens entre le 1er et le 16 novembre 2019. Un échantillon de cette taille donne des résultats au niveau pays avec une marge d'erreur de +/- 3 points de pourcentage à un niveau de confiance de 95%. Des enquêtes précédentes ont été menées en Côte d’Ivoire en 2013, 2014, et 2016-2017.  


Content created and supplied by: FANGNARIGA (via Opera News )

Afrobarometer Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires