Sign in
Download Opera News App

 

 

Arrestation et détention d’Affi N’Guessan : La force des réseaux sociaux l’emporte sur le droit

Le procureur de la République Adou Richard, lors de sa conférence de presse le 6 novembre 2020 annonçait que Pascal Affi N’Guessan et Albert Mabri Toikeuse étaient activement recherchés. L’autorité judiciaire leur reproche un complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire.

Dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 novembre au petit matin, sur les réseaux, l’information de l’arrestation d’Affi N’Guessan circulait. Chacun et y allait de ces commentaires et des informations sur le lieu de détention de l’ex-Premier. A la date du samedi 7 novembre 2020, aucun communiqué du gouvernement, ni du procureur, ni des forces de l’ordre n’ a été produit et diffusé. « Les conseils de Monsieur Pascal Affi N’Guessan ont mené des recherches dans les différents services de l’Etat tels que la Direction de la Surveillance du Territoire à Cocody, la Préfecture de Police à Abobo, la Brigade de Recherches de la Gendarmerie et la Police Judiciaire au Plateau. Toutes ces recherches n’ont donné aucun résultat» pouvons-nous lire dans le communiqué des avocats de Pascal Affi N’Guessan. 

,Selon les avocats, le droit n’a pas été respecté car leur client « n’a jamais fait l’objet à la connaissance de ses conseils d’une quelconque convocation à laquelle il aurait refusé de répondre ». C’est dans l’absence d’informations crédibles sur la détention du député de Bongouanou qu’une rumeur sur son décès a circulé sur les réseaux sociaux. Cette folle rumeur a amené la police nationale à démentir l’information du décès d’Affi N’Guessan. Une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux dans laquelle le président du Conseil régional de Bongouanou rassurait qu’il se portait bien. Mais que dit le droit concrètement sur cette affaire? Pourquoi les réseaux sociaux sont devenus le lieu de confirmation et divulgation d’affaires judiciaires? La Côte d'Ivoire s’est doté d’un nouveau code de procédure pénale qu’il faudrait appliquer le plus simplement. En appliquant strictement ce code et si les autorités compétentes communiquent officiellement cela éviterait de folles rumeurs sur des affaires judiciaires.

NK  

Content created and supplied by: N'DRI (via Opera News )

détention d ’ affi n ’ guessan république adou richard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires