Sign in
Download Opera News App

 

 

Promotion de la culture : le gouvernement s’engage à mettre les mécanismes de financement...

Promotion de la culture : le gouvernement s’engage à mettre les mécanismes de financement au profit des acteurs de la culture

Abidjan, le 12 août 2022 – À l’occasion de la présentation des neuf lauréats ayant bénéficié d’un programme d’accompagnement de l’Union européenne (UE) dénommé "Art in west Africa" (AWA), le 11 août 2022, la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, a exprimé l’ambition du gouvernement de mettre des mécanismes de financement au profit des acteurs de la culture.

« Le ministère de la Culture a cette vocation de faire une veille de tous les mécanismes de financement et de les mettre à la disposition des opérateurs culturels ivoiriens. Il en existe beaucoup au profit des acteurs culturels qui effectuent en général un travail de fonds au bénéfice de l’employabilité des jeunes », a déclaré Françoise Remarck.

Pour la ministre, ces programmes développés par les lauréats sont extrêmement innovants et ont l’avantage d’impacter la jeunesse, d’où la nécessité de valoriser ces artistes et acteurs culturels en les accompagnant avec des programmes dotés de leviers financiers assez puissants ainsi que des programmes de renforcement de capacité.

Elle a relevé que l’industrie culturelle et créative contribue à hauteur de 543 milliards de dollars du PIB et à l’économie de l’espace UE. « Il n’y a pas de raison que ce ne soit pas le cas en Côte d’Ivoire », a insisté la ministre de la Culture.

C’est pourquoi, a-t-elle indiqué, le Président Alassane Ouattara a identifié, dans le cadre du PND 2021-2025, le secteur culturel comme étant un secteur à forte croissance. Un secteur qui permet, du fait de sa spécificité, de créer des richesses, de valoriser le patrimoine culturel pour une Côte d’Ivoire plus prospère et solidaire.

Pour rappel, le programme AWA vise à soutenir la dynamisation de la compétitivité des industries culturelles et créatives tout le long de la chaîne de valeurs. Il permet également de financer 160 projets du secteur culturel portés par des opérateurs de l’Afrique de l’Ouest afin de contribuer au développement socio-économique de leurs pays.

Source : CICG

Content created and supplied by: CICG (via Opera News )

Françoise Remarck UE

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires