Sign in
Download Opera News App

 

 

L'arrivée de Laurent Gbagbo

Tout d'abord, disons AKWABA à l'ex Président de la République de la Côte d'Ivoire LAURENT GBAGBO le Père de la Nation Ivoirienne comme le dit les jeunes ivoiriens. Après plus de 10 ans passé à la Haye, il est bien de retour dans son pays pour la réconciliation et bien dans son pays pour le restant de sa vie. Il était accompagné de sa Femme Nady Bamba depuis son arrestation et aussi ils y'avaient plusieurs invités prestigieux qui l'attendaient de pieds fermes à l'aéroport Felix Houphouët-Boigny.

Tous etaient venus de partout comme Yopougon, Yamoussoukro, Gagnoa, etc. Venue sur le vol SN299 de Brussels Airlines le jeudi 17 juin 2021, l’ancien Président descendait difficilement, une dizaine de marches mais la Nation etait en joie et heureux de le voir sur sa terre Natale. Sur le tarmac, il a salué les proches venus l’accueillir, puis il est monté dans un 4X4 Land Cruiser. Devant le salon Présidentiel de l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny, plusieurs centaines de personnes voulaient le toucher, plusieurs autorisées l’attentaient et s’interrogeaient.

Et Lorsqu'ils ont bien vu l’avion se poser sur le sol ivoirien et se demandèrent si Gbagbo est-il à bord ? Certains disaient l’avoir aperçu de loin, mais voulaient une confirmation directe et être sûr, en le voyant de leurs propres yeux car Dix ans d’absence, c’est long. Sa voiture aux vitres teintées se fraye un chemin à travers la foule. Le gendre de l’ancien président, Stéphane Kipré, joue de son physique imposant pour épauler un service d’ordre déjà dépassé. Il a parcouru certaines communes et cela etaient bien pour sa population qui l'attendait. Cependant, qu'est ce que se passera après sa venue ? Doit-on avoir peur de la suite ? On verra bien après pour un autre article.


Partagez et aimez surtout abonnez vous pour un nouveau article.


Grâce N.

Content created and supplied by: Nafi40 (via Opera News )

brussels airlines côte d'ivoire haye laurent gbagbo nady bamba

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires