Sign in
Download Opera News App

 

 

Sika Kaboré: la merveilleuse épouse du président burkinabè

Née mademoiselle Adjoavi Sika Vovor le 20 octobre 1959 à Lomé au Togo, Sika Kaboré, est l' épouse du chef de l' État du Faso.

Eh oui, cette perle rare est la couronne de Roch Marc Christian Kaboré.

C' est la fille de papa Mawupé Valentin Vovor, professeur de médecine, et d' Emilia Moreira, une sage- femme.

Sika vient en deuxième position sur un total de cinq enfants qu' ont fait, leurs parents.

En cette année 2021, Roch Kaboré et Sika Kaboré fêtent 39 longues années de mariage, de vie commune.

S' étant rencontrés en France, ils se sont dits oui en 1982 et sont aujourd' hui, parents de 3 beaux enfants.

Pour parler du grand parcours d' études de la première dame burkinabè, retenons que Sika Kaboré a commencé ses études supérieures à Lomé, son pays natal avant de s' envoler pour la France.

Titulaire d' un baccalauréat littéraire depuis 1975, elle obtient 4 ans après ( en 1979), une maîtrise de droit privé à l' université de Lomé.

Une fois en France, la première dame du Burkina Faso a pu s' inscrire à l' Université de Bourgogne à Dijon où elle fait un troisième cycle universitaire qui lui a permis de décrocher un certificat en administration des entreprises au sein de l' IAE de Dijon.


Aujourd' hui juriste, madame Kaboré travaille au sein de la Chambre de commerce et d' industrie du Burkina Faso (CCI- BF) à Ouagadougou et, chargée d' études juridiques, elle siège au sein de son Comité de Direction.

En 2014, alors que son homme n' était pas encore chef d' État ( Kaboré vient au pouvoir le 29 décembre 2015), elle a été nommée conseiller technique du directeur général de la CCI- BF, chargée de l' administration des commissions consulaires et de l' organisation de la représentation de la CCI- BF.


Nous soulignons aussi que le bien- être et la promotion de la femme figure parmi ses engagements associatifs.

En effet, la première dame Sika Kaboré milite pour la promotion et l' épanouissement de la femme au Burkina Faso.

Le but à atteindre, c' est le respect des droits et de l' intégrité physique et morale, accès à la santé, contribution des femmes au développement du pays.

Au Burkina Faso, les cancers génitaux occupent le premier rang des cancers chez la femme. Beaucoup de facteurs (sociaux, culturels et économiques) rendent difficiles la prévention et même la prise en charge des personnes affectées, malgré les efforts fournis par le gouvernement, notamment par la prise de la décision de rendre les soins gratuits aux femmes et aux enfants de moins de 5 ans et mettre donc fin à cette grande et grave maladie, c' est un combat que mène si bien, madame Kaboré.

Partagez et n' oubliez pas de vous abonner pour d' autres articles.

Content created and supplied by: Gnamien-moh (via Opera News )

burkina faso roch kaboré sika kaboré togo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires