Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / Histoire : voici la vraie histoire des trois sœurs du président Houphouët-Boigny

L'histoire est une science qui nous permet de connaître le passé d'un peuple, les us et coutumes et les civilisations qui ont existé dans le passé. Mais aussi, l'histoire s'intéresse à la vie de personnalités qui ont marqué la vie d'un peuple ou d'une communauté, ou qui ont influencé le cour de l'histoire. En un mot, l'histoire nous renseigne sur le passé et nous permet de comprendre le présent et d'envisager le futur. Et parlant de personnes qui ont marqué l'histoire, aujourd'hui nous plongerons nos regards cette fois, dans l' univers familial d'un Homme qui est considéré par plusieurs comme l'un des meilleurs Chefs d'Etat que l' Afrique ait jamais connu. En fait, nous nous intéresserons de plus près à l'histoire de Félix Houphouet Boigny, premier président de la république de côte d'ivoire, mais plus précisément dans l'univers de celles qui l'ont entouré au cours de sa vie. Il s'agit tout simplement de ses sœurs. En effet, le père d'Houpouët Boigny: Houphouet Ndoly a eu 4 enfants avec sa deuxième femme. Car après ses premières noces avec Alliali Affaili Adjoua d'où naquit Houphouet Ahou Marie, Houphouet Ndoly épouse en secondes noces Kimou N'dri et de cette union naîtront 4 enfants:

- Houphouet Faitai connue sous le nom de : Mami Faitai.

- Houphouet Adjoua également connue sous le nom de Mami Adjoua.

- Houphouet Félix c'est-à-dire le président lui-même.

- Houphouet Dia

Mais il faut signaler que, ces 4 enfants ont pour aînée consanguine Houphouet Ahou Marie de Zahakro dans la région de Toumodi. Donc finalement, Houphouet Ndoly a eu 5 enfants, 3 filles et 2 garçons dont le premier Président de la Côte d' Ivoire. Mais nous porterons notre attention sur ses deux sœurs aînées (Houphouet Faitai et Houphouet Adjoua) et une de ses cousines. Commençons par la première :


1. MAMIE FAITAI

La première répond au nom de Houphouet Faitai. En effet, née en 1901, elle sera rebaptisée sous le nom de : Anne-Marie Faitai Houphouët-Boigny après sa conversion à l'église catholique. Elle était la sœur aînée de feu le Président Félix Houphouët- Boigny, le père fondateur de la Côte d'Ivoire et également la fille aînée du couple formé par Kimou N’Dri et N’Doli Houphouët (les parents de Félix Houphouët- Boigny). Couramment appelé en Côte d’Ivoire par la plupart des ivoiriens : Mamie Faitai, elle représentait l’autorité et l’influence d’une femme dans l’ombre du pouvoir du premier président Félix Houphouet Boigny. En fait, aux yeux des ivoiriens, elle jouait officieusement le rôle de Reine-Mère pendant tout le long règne de son frère (1960-1993). Car, elle protégeait le siège présidentiel que son frère avait occupé pendant plus de trois décennies de manière mystique et spirituelle. En effet, elle était considérée comme la gardienne des règles d’une coutume ancienne qui lui accordait cette autorité, pouvoir qui convient à une femme qui conserve soigneusement les secrets du siège et le protège du mauvais œil. En outre, décédée en 1998 à l'âge de 97 ans, Mamie Faitai fut inhumée dans la sépulture familiale de la grande famille Houphouët-Boigny à Yamoussoukro. Mais en guise de souvenirs et d'hommage, son nom a été donné à l’un des établissements les plus prestigieux de Côte d’Ivoire, il s'agit du: << Lycée Mamie Faitai de Bingerville. >>


2. MAMIE ADJOUA

La deuxième sœur d'houphouet Félix et deuxième fille du couple Kimou N'Dri et N'Doli Houphouët répond au nom de: HOUPHOUET ADJOUA. En effet, née en 1903, elle devient le 27 Juillet 1941, Marie-Thérèse Adjoua Houphouët-Boigny épouse Paucoud, date à laquelle elle recevait le baptême et sa première communion des mains du Père Gabriel Chauvet. Elle était également connue pour sa grande réserve, sa piété et sa douceur que lui reconnaissait son frère. Appelée également par les Ivoiriens comme sa sœur aînée : Mamie Adjoua, elle était la grande sœur du Président Félix Houphouët-Boigny. Par ailleurs, Marie-Thérèse Adjoua Houphouët-Boigny dit MAMIE ADJOUA, était beaucoup plus effacée et très discrète. Elle faisait très rarement d’apparition publique et se tenait loin de la sphère politique. Aussi, comme pour sa sœur aînée, le Président de la République baptisera de son nom un établissement scolaire en Côte d'Ivoire: << Le Lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro >>. Mais malheureusement, Marie-Thérèse Adjoua Houphouët-Boigny dit MAMIE ADJOUA, décèdera très tôt en 1986 et sera enterrée en Mars 1987 dans le caveau familial.


3. MAMIE DJÉNÉBA

Née en 1912 de son vrai nom: Djénéba Cissé, elle est la cousine germaine de Félix Houphouët Boigny. En fait, elle est la fille de Kimou dite: Yââblê et de Samba Cissé. Surnommée aussi : Mamie Djénéba, comme on l'appelait également, Djénéba était la cousine du Président Félix Houphouët-Boigny. En fait, pour faire simple, sa mère: Kimou Yâablê était la soeur de Kimou N'dri, la mère de Félix Houphouët Boigny. Bien plus qu'une simple cousine, Mamie Djénéba était une sœur au même titre que Faitai et Adjoua pour le Président Félix Houphouët-Boigny. D'ailleurs, il n'était pas rare de la voir dans l'entourage proche de Flix Houphouët Boigny. En outre, Djénéba Cissé était dans tous les déplacements de Félix Houphouët-Boigny dans la sous-région Ouest-Africaine pour le compte du Rassemblement Démocratique Africain (RDA). Et aussi par mesure de sécurité, le Député d'alors (Félix Houphouët-Boigny) ne mangeait aucun autre repas que ceux confectionnés par sa cousine qui s'occupait de sa sécurité alimentaire et dont il écoutait scrupuleusement les conseils. Mais malheureusement, contrairement aux deux sœurs aînées de Félix Houphouët-Boigny, Djénéba Cissé n'a pas eu d'enfant. Et finalement, elle décédera au début des années 2000 à l'âge de 90 ans. Mais étant de confession musulmane, les obsèques de Djénéba Cissé ont eu lieu à la grande Mosquée de Yamoussoukro.

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

côte d'ivoire houphouet ndoly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires