Sign in
Download Opera News App

 

 

L'archevêque Kodja déclare : “nos politiciens manquent d'éducation politique”

Les crises africaines ne cessent de se perpétuer et de dérouter ceux qui tentent, à priori, de les maîtriser. Tout naturellement, c’est dans leurs racines sociales (ethniques, démographiques, économiques) que les opinions et les gestionnaires de crise ont recherché les clefs de ces conflits comme de leurs solutions. Très souvent, en vain. Notre pays, la Côte d'Ivoire en a connu. Le récent exemple est celui de la Guinée.

Selon l'Archevêque Kodja Guy-Vincent, président des Églises Mission Évangélique Grâce de Vie (MEG-VIE), l'origine des crises intempestives en Afrique est du fait d'un manque d'éducation de certains dirigeants et hommes politiques. L'homme de Dieu a abordé cette thématique lors du culte d'actions de grâce de ce dimanche 19 septembre 2021 dont le thème était “l'éducation est la base de tout bon leadership”. À écouter l'homme de Dieu, beaucoup d'hommes politiques se sont improvisés à la science politique. Ce qui a conduit certains à être violents dans leurs propos et à trahir leur mentor politique.

« Si les gens font la science politique, c'est parce que la politique est une science comme les mathématiques. On ne s'improvise pas politicien. Quand tu aimes la politique, tu vas à l'école pour apprendre. Quand tu n'a pas eu la chance d'y aller, tu te choisis un mentor, un maître. Les gens parlent de formation politique et ils n'ont aucune formation en politique Quand vous voyez des personnes qui trahissent leur mentor politique, c'est parce qu'ils n'ont pas d'éducation. Un mentor politique, c'est comme un guide spirituel. Si tu le mets à dos, c'est une malédiction. La loyauté, la fidélité, probité, l'intégrité, la droiture relèvent du sacré » a-t-il dénoncé.

« La vraie politique est un combat idéologique, intellectuel et non un combat violent. La politique est un comme un jeu d'échecs. On joue sans passions, ni émotions. Quand on joue aux échecs, il n'y a pas d'agressions verbales, on réfléchit. La politique doit être comme Asec - Africa. Quand l'une des équipes gagne, on se félicite. Mais aujourd'hui, quand quelqu'un gagne, on ne se parle plus. Ils deviennent ennemis. Souvent des frères, à cause de la politique ne se parlent plus pour des hommes politiques qui sont obligés de se parler à cause de leur engagement politique. Même s'ils ne s'aiment pas, ils sont obligés de se parler, de se rencontrer. Même quand tu es dans un parti politique, tu dois avoir des amis dans l'autre camp. De sorte que quand il y a des crises, vous puissiez arranger. Mais toi tu es politicien, tu es ennemi avec tout le monde. C'est cette éducation politique qui manquent à nos dirigeants politiques » a ajouté l'archevêque Kodja.

Pour le leader de la MEG-VIE, il est important que tout leader politique puisse au préalable craindre Dieu et avoir un guide spirituel pour éviter certaines crises.

Références bibliques : Actes 7 versets 20 à 22.; Actes 7 versets 30 à 36 ; Romain 13 versets 1 à 2.

Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires