Sign in
Download Opera News App

 

 

Ecoutons-nous et aimons-nous vivants…

En rendant hommage à Hamed Bakayoko, Noël Dourey, artiste chanteur a dit :

"De cette vie on n'en sort pas vivant !"

C'était à la RTI, la première chaîne. Cette sortie nous parût à première vue farfelue et ridicule, pour ensuite prendre toute sa dimension, disons toute sa profondeur philosophique dans mon esprit...

Quand Diogène, sa lampe allumée à la main s'écria : "Je cherche un homme" tous ses contemporains le prirent pour fou, avant de saisir combien cette phrase était géniale, qui résumait en si peu de mots l'état de délabrement voire de santé de la société athénienne.

Quand le légendaire Ménékré s'écria : "Demain sera le jour de son jour" Ses compatriotes rigolèrent à gorge déployée, avant de s'apercevoir que la langue du terroir était riche du concept, du mot destin ou destinée. Par ailleurs ils se rendirent compte de la beauté poétique de cette tournure. Demain ! Jour ! Du jour! Des ellipses, des déclinaisons du temps...Holàlà ! ah ! Si j'étais Victor Hugo !

Quand le professeur Foteh Memel proposait à ses élèves une dissertation du non moins philosophe Adjoukrou Koffi Kpékpé selon laquelle :"La beauté de la jeune fille se trouve dans les yeux de son amant." Nous ricanions de nos ignorances, de notre inculture des pensées africaines, en faveur des penseurs latins ou grecs comme Sénèque ou Platon.

Depuis ce temps, "Ce que je sais, c'est que je ne sais rien." Devinez de qui est cette évidence ? C'est à mourir de rire que j'ai dû attendre Socrate, philosophe grec, pour savoir que je suis un ignorant comme lui-même.

Alors toute cette logorrhée pour dire que je trouve génial que Noël Dourey, artiste chanteur, politologue nous fasse découvrir ou prendre conscience que "De cette vie on ne peut en sortir vivant !" Et dire que c'est ce à quoi, toutes les religions, tous les courants de pensée, essayent d'apporter une réponse, par la réincarnation, la rédemption, etc. Noël Dourey artiste chanteur ivoirien dit : De cette vie on n'en sort pas vivant' Autrement dit "On est mort quand on est vraiment mort." Et pourquoi pas "Tu es poussière et tu retourneras poussière." Il n'y a pas plus fataliste ou fatal, inexorable que cette citation que je recommande en dissertation de classe terminale au Bac. Très sérieusement je suis sûr que nos valeureux profs de philosophie en sortiraient très surpris.

N'oubliez pas de citer l'auteur car je souhaiterais que votre meilleure copie soit publiée sur la page Condor de Opera news.

Quand on meurt on est plus vivant, selon le philosophe Noël Dourey. Qui de Jésus, de Chris Tamaya, Noël Dourey vous inspire ?

Faites vos commentaires sans anathèmes. Dieu est notre père à tous.



Condor.

Content created and supplied by: Condor (via Opera News )

hamed bakayoko noël dourey victor hugo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires