Sign in
Download Opera News App

 

 

Culture :cet art vestimentaire désormais labellisé par le Commissaire Alexandre Draman Jhronsix

La diversité culturelle en Afrique et singulièrement en Côte d’Ivoire est une richesse inestimable. Depuis des lustres, les peuples ont bâti leurs civilisations sur la base d’un développement durable, avant l’arrivée de la machine industrielle occidentale.

En Côte d'Ivoire où il y a environ une soixantaine de langues, l’on découvre une mode vestimentaire atypique, exploitée à minima faute d’un passé dont les emprunts prédominent les mœurs et s’expriment en ce moment avec le commerce de fripes. Aussi les us vestimentaires sont-ils encore pratiqués sous une technicité bio-motrice mais archaïque, avec une créativité qui bat de l’aile pour s’universaliser à partir du continent.

Les régions du pays refusent des talents à la pointe de la mode écologique. Les Sénoufo, dans le nord, ont développé et perpétré une production depuis des générations ; le pagne des guerriers. Ce tissu fait entièrement de coton est travaillé à la main. Les imprimés-animaux totémiques aux pouvoirs protectionnistes- sont apposés avec de l’encre extrait de plantes.

A l’instar de leurs collègues nordistes, les artisans de l’ouest précisément utilisent essentiellement du coton pour tisser des pagnes et boubou ethniques. Ceux du centre travaillent aussi les mêmes matières pour mettre sur le marché des "Kita" empruntés aux Ashanti du Ghana .

Au Centre-Ouest précisément dans la région du Loh djiboua, la grande révolution reste sans doute le pagne Dida, d’une beauté tout aussi remarquable.


En effet depuis un moment,le pagne raphia appelé communément <<pagne Dida>> est utilisé dans presque toutes les cérémonies du pays.Ce pagne a été même au centre de plusieurs polémiques.Certains attribuaient ce pagne au groupe ethnique Beté et l'appelaient abusement <<Allons à Gagnoa>>.

À cet effet Monsieur Alexandre Draman Jhronsix, commissaire général du festival international Djaka, grand homme de culture africaine,a décidé de promouvoir cet art vestimentaire du terroir du peuple Dida.

Ainsi a t-il décidé de labelliser ce pagne auprès de l'Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle(OAPI)afin de le protéger.

Le vendredi 23 Avril 2023 l'information a été donnée par ce grand homme de culture lors d'une journée dédiée au pagne raphia organisée par le festival international Djaka,au centre culturel français devant une pléthore d'artistes de renoms, d'hommes politiques et d'hommes de culture.

Toutes nos félicitations au commissaire général du festival international Djaka pour cet acte de grandeur pour la promotion et la protection de la culture Dida.

TK

Content created and supplied by: Thierrykakou1203 (via Opera News )

commissaire alexandre draman côte d'ivoire ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires