Sign in
Download Opera News App

 

 

Litige foncier à l’Île Boulay 2 : La chefferie du village de Niangon Lokoa rétablit la vérité

L’île Bouley 2, petite île située sur la lagune Ebrié est au centre d'un litige qui secoue le village de Niangon Lokoa. Cette affaire qui éclabousse d’autres villages à l’Ouest d’Abidjan, notamment les villages de Santé et d’Azito a connu un autre rebondissement la semaine dernière. De fait, N’guessan Désiré, Tigbi Mathieu et N’da Kouassi, fils du village de l’ïle Boubley constitués en collectif contestent l’autorité du nouveau chef Nanan John Dick de l’Île Boulay 2. Pis encore, les contestataires attribuent la propriété de l’île à Santé et Azito. « Faux ! », rétorque la chefferie de Lokoa, réagissant à un communiqué publié dans un quotidien de la place le lundi 22 mars 2021.

Que se passe-t-il réellement ? A quelle communauté villageoise appartiennent les terres de l’île Bouley 2 ? Est-ce à celle de Niangon Lokoa ou à celles d’Azito et Santé ? Comment en est-on arrivé à cette situation litigieuse et quel rôle joue N’Guessan Désiré dans cet imbroglio autour du domaine foncier de cette île ?  

La chefferie du village de Niangon Lokoa, par la voix de son chef Bogui Josué a tenu à éclairer l’opinion au cours d’une conférence de presse tenue au domicile du Doyen d’âge Akouna Koua Genèse, le mardi 23 mars 2021. Nous vous proposons de larges extraits de l’intervention de cette tête couronnée visiblement indignée par une telle situation.

Qui est N’Guessan Désiré et à quel appartient réellement l’ïle Bouley 2 ?

Le chef Bogui Josué s’est voulu clair : «nous sommes indignés, étant donné que nous sommes la population de Niangon Lokoa. Niangon Lokoa est le propriétaire de l’Île Boulay 2. Si vous allez au foncier et que vous demandez l’état foncier de l’Île Boulay 2, c’est écrit Niangon Lokoa. Donc de ce fait, il y a des preuves palpables qui sont là! Nous possédons des documents qui nous permettent de dire haut et fort que l’Île Boulay 2 appartient à Niangon Lokoa. Si nous faisons la genèse des faits, nous allons jusqu’en 1972. Il y a des ressortissants de l’Île Boulay 2 qui travaillaient pour le compte de Niangon Lokoa à la Sodepalm. Et cette plantation sise à l’Île Boulay 2 appartenait à Niangon Lokoa. Donc les ressortissants qui ont été désignés pour travailler le faisaient pour que Niangon Lokoa puisse vendre ses produits à la Sodepalm. Et tous leurs bulletins de paie sont encore là ! Heureusement que le Doyen a pu conserver tous ces documents. Le village de Santé qui revendiquait l’appartenance de l’Île Boulay 2 a été débouté par l’administration. Alors, on ne comprend pas qu’un enfant comme N’Guessan Désiré qui a été mis au monde à l’Île Boulay 2, et dont le père N’Guessan Kouamé fut un membre à part entière de la population de Niangon Lokoa, 3ème chef guerrier de l’une des catégories de ce village puisse prendre sur lui la responsabilité d’attribuer la tutelle de l’Île Boulay 2 à Azito et à Santé. Désiré a fait le CP1 ici à Niangon Lokoa ! C’est ici qu’il a passé toute son enfance ! Voici l’un de ses grands frères. Nous sommes tous ses grands frères ! Etonnés sommes-nous de l’attitude de Désiré ! On lui a tendu la main, comme de bons parents. Le Doyen du village Akouna Koua Genèse (chez qui la conférence a lieu) que voici a convoqué Désiré deux fois pour échanger avec lui; mais il a refusé de venir. Pendant la gestion des Dougbôs, nos grands frères qui ont géré le village avant nous, ont appelé Désiré pour lui faire comprendre que le chemin qu’il venait d’emprunter ne pouvait pas l’arranger. On ne montre jamais son village avec la main gauche. Mais Désiré a visiblement choisi de renier toute la famille que son père a laissée ici à Niangon Lokoa.

Aujourd’hui Désiré est devenu un ‘’rebelle’’ ! Mais nous, ayant la gestion du village de Niangon Lokoa, nous ne pouvons pas permettre qu’un enfant comme Désiré puisse se permettre de donner l’appartenance de l’Île Boulay 2 à Azito et à Santé. Nous disons non ! Nous allons encore lui tendre la main. Mais d’après son communiqué dans la parution d’un journal de la place, il donne déjà l’appartenance de l’Île Boulay 2 à Azito et à Santé ! Et il va même jusqu’à dire qu’il nous traduira devant les juridictions si nous laissons le nouveau chef désigné et confirmé de l’Île Boulay 2, Nanan John Dick, exercer.

Mais nous optons pour la voie de l’apaisement. Nous lui tendons encore une fois la main pour l’écouter et lui indiquer la voie normale. C’est un enfant perdu, il faut lui donner la possibilité de se remettre sur le droit chemin. Nous ne sommes pas des guerriers, nous sommes une population pacifique. Nous œuvrons pour la paix et la cohésion sociale. Désiré fait partie des membres de ce village de Niangon Lokoa. C’est Niangon Lokoa qui a donné de la place à son père à l’Île Boulay 2 où il est né ! Alors, il est temps qu’il se ressaisisse. Qu’il vienne et que nous discutions de ce problème en famille.

Les villages de Santé et Azito savent bien qu’ils n’ont pas de place à l’Île Boulay 2 ! Ils n’ont même pas un seul cocotier sur cette Île, à plus forte raison une plantation. C’est Niangon Lokoa seul qui a des plantations là-bas. Aujourd’hui, cette société qui a étendu ces plantations sur de grandes superficies sait très bien que l’Île Boulay 2 appartient à Lokoa. Nous sommes encore à la tâche, et nous tendons toujours la main à N’Guessan Désiré. On souhaiterait qu’il trouve les raisons et la présence d’esprit pour qu’il revienne à la source pour discuter avec ses parents de Niangon Lokoa. Nous sommes convaincus qu’ils sont dans un deal avec ces villages-là, Santé et Azito. Alors, c’est étonnant que Mathieu Tigbi et N’da Kouassi soient derrière Désiré pour donner l’appartenance de l’Île Boulay 2 à Azito et à Santé ! Puisque ces deux-là ne sont absolument rien à l’Île Boulay 2 ! Ils ne sont pas chefs ; Ils n’ont pas de campements ! Il y a un même qui faisait partie du collectif de gestion de l’Île Boulay 2 en tant que secrétaire.

Aujourd’hui, on est fort surpris qu’en tant que village tuteur, nous validions la désignation de Nanan John Dick à la tête de la chefferie de l’Île Boulay 2 et que ces trois-là remettent cela en cause. Nous sommes les tuteurs, et nous avons béni cette cérémonie de présentation et de célébration du chef John Dick le samedi 29 janvier 2021 dernier.

Le village de Lokoa s’est fait représenter par une délégation de près de 200 personnes pour aller faire de John Dick le chef du village de l’Île Boulay 2. Et nous maintenons cela ! Alors, nous allons observer, et, par voie pacifique, essayer de régler ce problème. Mais d’aventure, si nous ne trouvons pas de solution, nous allons saisir les juridictions compétentes. Ces trois individus que sont N’Guessan Désiré, Mathieu Tigbi et N’da Kouassi sont des usurpateurs ; ce sont des voleurs, des menteurs ! ».

A la question de savoir de quels documents disposent-ils comme preuves, et pour quel type de résolution comptent-ils opter, pacifique ou judiciaire, puisque les trois opposants dans leur déclaration soutiennent être déterminés à aller devant les juridictions, l’Honorable Bogui Josué renchérit :

« Comme je l’ai dit tantôt, on a tendu la main pour que nous puissions avoir une discussion saine au niveau du village ; puisque nous les considérons toujours comme des enfants du village. Mais après le communiqué qu’ils viennent de produire et publier par voie de presse, on se dit qu’ils ont opté pour une autre solution. Et quand ils parlent de juridictions, ce sont les mêmes que nous connaissons tous.

Mais qu’ils sachent qu’on y va avec des preuves. Or nous, nous détenons tous les documents qui attestent que l’Île Boulay 2 est bel et bien sous la tutelle de Niangon Lokoa. Les villages de Santé et d’Azito le savent très bien ! Donc c’est une bataille qu’ils ont perdue d’avance. Puisqu’ils refusent notre main tendue, nous irons donc devant les juridictions compétentes qui trancheront une fois pour toutes ».

Quant à la désignation de John Dick comme chef du village de l’Île Boulay 2, Bogui Josué, chef de Niangon Lokoa, se veut plus clair :

« Nanan John Dick est le chef du village de l’Île Boulay 2. Sur proposition d’Amessan Ségui Honoré, Président du collectif des chefs des 4 campements de l’Île Boulay 2, les populations, de façon consensuelle, ont porté leur choix sur la personne de John Dick. Ce que nous avons cautionné et validé lors de la cérémonie de célébration le samedi 29 janvier 2021 à l’Île Boulay 2. Nous l’avons béni, et nous l’avons installé. Sous l’assistance de l’Etude de Maître Monnet, Commissaire de Justice, de l’Etude de Maître N’Cho Amonchi Léonard, Commissaire de Justice, représenté par Me Souleymane Ayalélé, et de l’Etude de Me Prince Diomandé Amara, représenté par Me Konan Edwige. Et donc nous ne reconnaissons que John Dick comme étant le chef de l’Île Boulay 2 ».

Pour le Président du collectif des chefs des 4 campements, Amessan Ségui Honoré, cette contestation est un problème de personnes : « Quand je suis rentré de France, Bosson m’a demandé de participer à leur réunion qui s’est tenue chez N’da Kouassi. C’est à cette réunion que Bosson a proposé la création du collectif des chefs des 4 campements. Avant de me dire, Honoré, tu es le mieux placé pour diriger ce collectif. Séance tenante, ils ont demandé à N’da Kouassi qui faisait office de chef central de se retirer. Ne sachant ni écrire ni lire, il était difficile pour lui de défendre les intérêts des populations. Même avec la bonne volonté. Et c’est donc d’un commun accord que j’ai été désigné Président du collectif des chefs des 4 campements de l’Île Boulay 2, titre que j’ai gardé jusqu’à ce jour. Je suis alors fort surpris des propos tenus par ces trois personnes.

Après 20 ans de pouvoir, nous n’avons pu rien réalisé de toutes nos promesses faites à la population. Nous avons échoué. C’est d’ailleurs pour cela, que j’ai réuni tous les membres à qui j’ai proposé le regroupement des 4 campements en un seul village. Il fallait par la suite désigner une personne capable de réussir le développement de l’Île Boulay 2, notre village.

Et quand j’ai évoqué le nom de John Dick, N’Guessan Désiré et N’da Kouassi m’ont dit ne pas le reconnaître comme leur chef ; et que c’est Mathieu Tigbi leur chef central. J’ai tout de suite compris que c’était un problème de personnes. Alors que je me bats pour le développement de mon village, ils veulent m’entraîner dans des choses viles. J’ai tout de suite lancé des convocations et toute la population est venue à la réunion pour que nous procédions au vote. Et lorsque j’ai dit que mon choix se portait sur John Dick, le petit fils de Dick John qui a créé le campement Djonikro, toute la population a donné sa caution. Je suis venu le présenté à nos parents tuteurs de Niangon Lokoa qui ont validé ce choix qu’ils ont trouvé juste et réparateur.

C’est par la suite que la cérémonie de présentation et de célébration du 29 janvier 2021 a été organisée. Et les habitants de tous les campements sont venus très nombreux. Pour dire non seulement oui à la constitution d’un seul village, l’Île Boulay 2, mais surtout pour légitimer le choix de Nana John Dick comme chef de ce village. En conclusion, John Dick est le chef du village de l’Île Boulay 2. Et que ce village a bien pour tuteur le village de Niangon Lokoa ».


Les documents administratifs qui prouvent que l'ïle Bouley 2, propriété du village de Niangon Lokoa

Et comme pour boucler la boucle, la chefferie de Niangon Lokoa a mis à notre disposition les copies des documents en leur possession qui attestent qu’effectivement l’Île Boulay 2 a pour tuteur le village de Niangon Lokoa. A savoir : Le Titre foncier N° : 18 943 du livre foncier de BINGERVILLE/NIANGON LOKOA, certifié le 29/03/2019, le document du Ministère de l’Agriculture dans lequel il est signifié : ‘’ La main-levée d’opposition des villageois de YOPOUGON-SANTE contenue dans le procès-verbal du Domaine Rural du 8 juillet 1973, et le plan de l’Île Boulay.

« Qui a créé ce campement ? Ce n’est pas Djoni qui a créé son campement ? Niangon Lokoa connaît Djoni, Azito le connaît très bien ! Partout on le connaît ! Et tout le monde sait que l’Île Boulay 2 appartient à Niangon Lokoa ! Qui peut dire non à ça ? Si aujourd’hui on donne la chefferie à John Dick, le fils de Dick John, petit-fils de Djoni, ton grand-père, si tu es sage et intelligent, tu dois dire d’accord. Si les villageois de Lokoa ont pris ton enfant pour lui donner la chefferie, tu dois leur dire merci, j’ai compris. Parce que c’est ton enfant. C’est la même famille ! Mais si tu formes un groupe pour dire que tu ne le reconnais pas, c’est la division que tu crées. Et si tu dis que tu ne reconnais pas Lokoa comme notre tuteur, tu es méchant, tu es ingrat.



Aujourd’hui, tous les habitants de l’Île Boulay 2 ont choisi John Dick comme leur chef. Et nos tuteurs de Lokoa reconnaissent cela. Pour quel intérêt tu choisis de renier ta famille et même d’attribuer l’appartenance de l’Île Boulay 2 à Azito et à Santé ? Je demande à ces trois personnes-là de présenter des excuses à leurs parents d’ici et à ceux de Lokoa. Car ce qu’ils sont en train de faire est très grave. C’est le grand-père Dick John ou Moussa John (converti à l’Islam) qui est venu résider ici et a créé le campement Djonikro. Pourquoi donc contester l’autorité du petit-fils de celui qui a créé ce campement ? J’ai très mal, et j’aurai beaucoup à dire ; pour l’instant, je m’arrête là »,  s’est indignée la Doyenne d’âge Coffy Ahou Colette, femme du chef défunt Dick Momon Vodjo, et mère de l’actuel chef du village de l’Île Boulay 2, Nanan John Dick.

De tout ce qui précède, il ressort quelques interrogations : Pourquoi depuis le début de cette affaire jusqu’à ce jour, les chefferies d’Azito et de Santé tardent-elles à réagir ? Pourquoi le village d’Azito qui est situé juste en face de l’l’Île Boulay 2 n’y a pas de plantation de cocos ? Comment un village peut-il prétendre être propriétaire d’un site comme l’Île Boulay 2 alors qu’aucun de ses habitants n’y est propriétaire terrien ? Que cachent la réaction et la position de ce collectif qui conteste l’autorité du chef légal Nanan John Dick ? Vivement qu’une solution pacifique soit trouvée à cette situation très préoccupante.

Par M. O.

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

île boulay

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires