Sign in
Download Opera News App

 

 

L'ong HFHCI offre de nouvelles maisons aux populations de Dida N’Glossou

Les populations du village de Dida N’Glossou dans la Sous-préfecture de Kpouèbo, département de Toumodi, peuvent désormais dormir tranquilles et paisiblement dans des nouvelles maisons plus spacieuses et bien éclairées. Ce geste salutaire vient de la part de l’ONG Habitat for Humanity International Côte d’Ivoire (HFHCI) et de la Fondation Somfy. L’ONG internationale américaine HFHCI est d’abord à caractère social, communautaire et sans aucune discrimination. En plus du logement, HFHCI favorise l’accès à l’eau potable, dispense des formations en éducation financière, aux métiers du bâtiment et à l’hygiène. L’organisation conduit aussi des activités de plaidoyer pour l’accès des plus vulnérables aux titres fonciers.

Ainsi, une cérémonie festive a eu lieu dans ce village il y a quelques jours pour la remise symbolique des clés d’une vingtaine de logements construits en faveur des familles défavorisées. C’est le chef du village de Dida N’Glossou qui a réceptionné les clés des mains de la Sous-préfet de Kokoumbo, Rosine Goué, représentant le Préfet de région du Bélier, Préfet du département de Toumodi, Patrice Gueu. Cette phase constitue la 1ère tranche de livraison des logements sociaux dans le cadre du projet des groupes vulnérables financé par Habitat for Humanity International et la fondation Somfy.

Par ailleurs, le directeur national de HFHCI, Jean-Jacques Yao a saisi l’occasion devant les représentants du Ministère de l’Assainissement et de la Salubrité, du Conseil Régional du Bélier et de la mairie de Toumodi pour réaffirmer son engagement et son combat auprès des plus défavorisés en leur offrant des logements pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles, mais aussi, en dotant le village d’équipements et de matériel solaire pour l’eau.

Quant à la Sous-préfet de Kokumbo, elle a vivement traduit ses remerciements à HFHCI pour ce projet de haute portée sociale et citoyenne. Elle a également exhorté les bénéficiaires à l’entretien des maisons et surtout les jeunes au bon usage des équipements et matériels qui leurs sont offerts afin de favoriser leurs insertions sociales et leurs autonomies financières. Par la même occasion, 05 membres du comité d’hygiène et de l’eau ont reçu leurs certificats de formation et ils ont été invités à gérer durablement le point d’eau solaire. Et c’est sous de vives acclamations des populations que le Sous-préfet de Kokumbo a procédé à l’inauguration de la pompe solaire avec des jets d’eau.

Cependant, en plus des logements, Habitat for Humanity Côte d’Ivoire a offert aux populations de Dida N’Glossou un château d’eau solaire, un tricycle et une presse électrique pour la production de briques écologiques gérée par la coopérative de jeunes du village mis en place pour ce projet. Le projet prévoit entre autres, la construction de plus de 30 nouveaux logements, la construction de 02 latrines communautaires à biogaz, la formation de 10 jeunes aux métiers du bâtiment, la création d’activités génératrices de revenus en élevage porcin et en culture maraichère.

Le projet de logements sociaux pour les groupes vulnérables initié par HFHCI a permis de relocaliser le village Dida N’Glossou sur un nouveau site plus sécurisé. Parce qu’il était menacé de disparition à cause de l’érosion anormale du sol provoquée par la montée des eaux du fleuve N’ZI et presque tous les habitants vivaient dans des maisons insalubres et très précaires.

Zicalo

Content created and supplied by: Zicalo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires