Sign in
Download Opera News App

 

 

La rumination mentale : comprendre et en venir à bout

Comment venir à bout de la rumination mentale ?

Une clé et deux exercices

femme en pleine rumination mentale

Pour aider mes patient.e.s à comprendre l’effet néfaste de la rumination et les aider à se reconnecter à un processus positif de pensée je leur donne cette clé :


– Installez-vous dans votre « Pourquoi ». Visualisez-vous dans un jardin, votre jardin. Il est huit heures du matin. Vous commencez à marcher et ressassez votre « Pourquoi », inlassablement…Plus rien n’existe autour que votre « Pourquoi ». Et vous tournez en rond… une heure… deux heures… trois heures… durant…. Quatre heures même… A midi quelqu’un vient vous chercher pour déjeuner… Que voit-il.elle ? A peine une tête, émergeant d’un profond sillon…. Votre tête et le sillon que vous avez creusé sans même vous en rendre compte… quatre heures durant à ressasser votre « Pourquoi »… Et vous voilà au fond du trou.


Et si vous remplaciez votre « Pourquoi » par l’enchaînement des questions suivantes


– Il me sert à quoi ce « Pourquoi » ? Où cela me mène-t-il ?


– Puis, où veux-je aller ?


Alors arrêtez-vous enfin de tourner en rond, levez votre regard vers l’horizon et voyez les différentes directions qui s’offrent à vous pour sortir du trou et, cette fois, avancer…


Deux exercices pour chasser la rumination

1 / Revenir au moment présent – Ici et maintenant


Nous avons vu que les ruminations nous empêchent d’être dans l’ici et le maintenant, qu’elles bloquent notre cerveau dans le passé ou la projection d’un avenir négatif.


Voici un exercice que vous pouvez pratiquer n’importe où, lorsque vos idées noires vous assaillent. Grâce à cette pratique, vous aller contraindre votre cerveau à sortir de sa pensée ruminante.


Installé.e, où que vous soyez, observez votre environnement en activant tous vos sens (l’ouïe, le goût, l’odorat, le toucher, la vue) et en pleine conscience. Il ne s’agit simplement d’observer que la table est en bois, mais de se s’arrêter sur chaque élément et prendre conscience de sa couleur, son odeur, ses imperfections, sa température…


Vous verrez qu’en vous contraignant à passer votre environnement au filtre de vos cinq sens en notant mentalement vos observations, les inscrivant en vous ici et maintenant, vous interromprez le processus de rumination et reviendrez à l’instant présent.


2/ Repousser les pensées négatives


Voici un exercice de relaxation dynamique en sophrologie pour vous aider à vous libérer de l’enfermement de la pensée ruminante et vous (re)connecter à vos capacités.


Installez-vous assis.e ou debout, les bras relâchés le long du corps.


Fermez les yeux et inspirez profondément en étendant les bras devant vous, paumes tournées vers l’extérieur


Respiration bloquée. Repliez les bras jusqu’à porter vos mains à hauteur des épaules.


Expirez en étendant les bras sur les côtés, comme pour repousser ce mur (votre « Pourquoi ») qui vous entoure. Prenez conscience de la pression de ce mur et ressentez dans votre corps la force qui est en vous, votre capacité à le repousser. Accueillez vos ressentis, en toute bienveillance et sans jugement.


Répétez l’exercice trois fois.


La troisième fois, imaginez que derrière ce mur, planté au beau milieu d’une belle prairie, se trouve un chêne ancestral que vous voulez atteindre. Lorsque vous repousserez votre mur, en expirant, levez votre regard vers ce chêne, fixez-le et traversez cette prairie. Prenez conscience de votre capacité à repousser vos pensées négatives et trouver un espace de liberté pour avancer.


Vous êtes sujet à la rumination, cela empoisonne votre quotidien.


Ne vous laissez pas enliser dans le cercle vicieux de l’overthinking. Thérapeute, je vous accompagne avec une appsophrologie. corporelle et les outils de la sophrologie.


Content created and supplied by: BPLD225 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires