Sign in
Download Opera News App

 

 

Le livre d'Hénoch : un livre méconnu de plusieurs chrétiens

Le Livre d'Hénoch, aussi appelé l'Hénoch ou Hénoch éthiopien, est un écrit pseudépigraphique de l'Ancien Testament attribué à Hénoch, arrière-grand-père de Noé. Il fait partie du canon de l'Ancien testament de l'Eglise éthiopienne orthodoxe, mais il est rejeté par les juifs et n'est pas inclus dans la Bible dite des Septante. Il a été officiellement écarté des livres canoniques vers 364 lors du concile de Laodicée (canon 60), et il est considéré depuis comme apocryphe par les autres Eglises Chrétiennes.

Il était connu en Occident, au moins indirectement, et on retrouve par exemple son influence sur les passages consacrés au calendrier dans les textes hiberno-latins, comme l'Altus prosator. Le Livre d'Hénoch a été conservé en intégralité par l'église d'Ethiopie, cependant il existe des preuves que ce Livre était connu et avait été transmis par les Israélites, car des fragments ont été retrouvés à Qumran en Araméen et aussi en Grec. Sa rédaction date bien d'avant la venue de Yéshoua Machia'h. Ce Livre contient beaucoup de prophéties concernant Yéshoua l'Elu, le Fils de l'homme, Seul Fils d'Elohim engendré. Il parle également de ces anges déchus qui prirent des femmes et qui engendrèrent des géants sur la terre. Ce récit se passe avant le déluge et ces écrits ont été préservés par Noé et sa famille. La composition des différents livres s'étire sur une période allant d'avant le IIIe au Ier siècle av. J.-C. Certaines parties du livre ont vraisemblablement été composées en hébreu, d'autres en araméen. Avant la découverte des fragments en araméen parmi les Manuscrits de la mer Morte, R. H. Charles avait déjà identifié que les chapitres 1-5 furent composés en hébreu, en utilisant le Texte massorétique du Deutéronome.

Les auteurs juifs d'apocalypses étaient en quête de personnages illustres et homologués par la tradition qui fussent capables de servir de garants aux révélations que ces auteurs se donnaient la mission de transmettre. Le patriarche Hénoch, dont le livre de la Genèse dit qu'il « marcha avec Dieu » avant d'être enlevé aux cieux (V, 24), le même que l'auteur de l'Ecclésiastique présente comme « un prodige de science pour toutes les générations » (XLIV, 16), était tout indiqué pour une fonction de cet ordre. Replacé dans l'horizon plus vaste des traditions anciennes, Hénoch était, de plus, dans la Bible, en sa qualité de septième patriarche antédiluvien, la réplique du septième roi antédiluvien de la tradition babylonienne, Enmedouranki, comme lui destinataire de la révélation des secrets divins et récipiendaire des tablettes des dieux. Il n'est donc pas étonnant qu'Hénoch, l'initié des mystères célestes, soit devenu le héros prête-nom de tout un corpus d'apocalypses. Les restes de l'immense littérature hénochienne nous sont parvenus principalement par le canal de deux livres : le Livre éthiopien d'Hénoch et le Livre slave d'Hénoch.

Compilation en cinq parties, il compte cent quatre chapitres d'exhortations et de prophéties sur la fin des temps, pièces éparses à l'origine et en partie orales. Son nom, « Hénoch éthiopien », lui vient de la seule version dans laquelle il nous est parvenu en entier. Dès le Nouveau Testament, les auteurs chrétiens citent cette œuvre.

Contenu

L’Hénoch éthiopien est composé de cinq livres, précédés d'une introduction (1-5) aux trois premiers livres :

Le Livre des Veilleurs (6-36) a été composé à une époque antérieure à 200 avant notre ère. Il décrit la rébellion et la chute des anges déchus puis plusieurs voyages visionnaires d'Hénoch au Ciel et aux Enfers en compagnie des archanges qui lui font diverses révélations. Le livre se divise lui-même en deux parties, L.V.1 (6-11) et L.V.2 (12-36)[8].

Le Livre des Paraboles (37-71) a été composé vers 30 avant notre ère. Il contient des paraboles et des visions concernant la fin des temps et le Jugement dernier. Cette section contient le livre de l'apocalypse de Noé.

Le Livre de l'Astronomie (72-82) a été composé vers la même époque que les Veilleurs. C'est un traité d'astronomie et de météorologie.

Le Livre des Songes (83-90) a été composé vers 160 avant notre ère. C'est un recueil de songes visionnaires.

L’Épître d'Hénoch (91-107), composé au ier siècle avant notre ère, dit aussi Parénèses, contient un ensemble d'exhortations et d'annonciations.

Suivant Joseph Milik, la deuxième place de l'ouvrage était initialement occupée par un Livre des Géants, ce qui expliquerait le hiatus chronologique que constitue la présence du Livre des Paraboles, plus récent que les autres.

Abonnez-vous et partagez

Content created and supplied by: Nutritionniste (via Opera News )

livre d'hénoch

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires