Sign in
Download Opera News App

 

 

Enquête exclusive : Les écoles publiques de la Bagoué ont besoin de clôture

Enquête exclusive : Les écoles publiques de la Bagoué ont besoin de clôture. 

Par Astafe. 

La menace est permanente pour les acteurs du système éducatif qui fréquentent les lieux. Oui dans la région de la Bagoué,un effort reste à faire à ce niveau dans la quasi-totalité des villes. De Boundiali a Tingrela où notre enquête nous a conduit, le constat est amer: La plupart des écoles primaires publiques et secondaires publiques n'ont pas de clôtures.  

Le lycée Moderne de Boundiali, première étape de notre enquête. Si cet ancien lycée fait encore fière allure,c'est en grande partie à cause de sa grande clôture érigée à la faveur du Programme Présidentiel d'Urgence (PPU) dans les années 2012. Mais ce magnifique temple du savoir clôturé semble être une exception dans la région.

Le lycée Moderne de Kolia situé à une trentaine de kilomètres de là est lui orphelin de clôture. Mais lors de notre passage, nous avons trouvé sur place des agents qui nous ont rassuré que ce ne sera plus qu'un lointain souvenir dans les années qui viennent. Les traces retrouvées sur place montrent que les travaux ont effectivement démarré pour la construction de la clôture du lycée.

Les lycées de Gbon , Kouto, Kasseré et Tingrela ne connaissent pas le même sort. A Gbon, rien ne laisse présager la sortir de terre d'une clôture ces prochains jours. Les entretiens que nous avons eu avec des membres des personnels du lycée moderne de Gbon restés sous le couvert de l'anonymat n'ont pas fait cas de l'existence d'un tel projet à court terme. Au lycée Moderne Ziguitié de Kouto et au Lycée Moderne de Tingrela, le projet de clôture ne semble pas être en ligne de mire au grand dam du personnel d'encadrement qui voit ses difficultés s'accroître. Car si l'école reste un lieu où l'on peut se sentir en sécurité c'est en grande partie grâce aux clôtures qui permettent aux encadreurs entre autre de mieux veiller sur les élèves. 

Dans la Bagoué, ce ne sont pas seulement les 5grands lycées qui souffrent de ce problème. Il ya aussi les collèges de proximité dits communautaires et les écoles primaires. Au niveau des collèges de proximité, la sous-préfecture de Siempurgo (35 km) de Boundiali sur l'axe Boundiali-Korhogo abrite un magnifique collège de proximité communautaire qui malheureusement manque de clôture. Le collège moderne de Yelé dans la zone de Kasséré connaît aussi le même sort. Au niveau des collèges de proximité il est important de signaler qu'il y en a de deux types. Les collèges de proximité financés par la C2D ( Contrat de Désendettement et de Développement) qui eux, ont un plan unique et sont dotés de clôture et les collèges de proximité communautaire qui sont construits par les villages désirant accueillir un collège et respectant le minimum de conditions requises. Dans la Bagoué, les collèges moderne de TINDARA, Touvré , Kebi et Ganaoni font partis du premier projet cité alors que le collège moderne de Yelé, et Siempurgo sont second.

Quand aux écoles primaires rien que dans la ville de Kouto il en existe au moins 5 qui n'ont pas de clôtures : l'Epp Tobingué, l'Epp Municipal,l'Epp Bad, pour ne citer que celles-là n'attendent qu'une clôture pour que les enfants s'épanouissent en toute sécurité.

Les risques et autres menaces dues à ce manque de clôture dans les écoles.

La végétation savanicole qui couvre la totalité du territoire de la Bagoué est propice à l'agriculture. Cependant vu l'aridité des sols, une grande partie des paysans ne disposant pas de moyens modernes tels que les tracteurs pour faire leur agriculture expansive, se tournent vers les bovins. Cela fait en sorte que la zone est aussi une grande zone d'élevage. Il n'est donc pas rare de voir passer dans des écoles des troupeaux de bovins représentant de réels dangers pour les apprenants. A côté de la menace animale, il ya celles humaines. En effet, une école sans clôture est un lit permissif pour les bandits et autres délinquants qui pourraient s'y engouffrer et agresser le personnel et ou voler le matériel. La clôture de révèle être un instrument de protection non seulement du matériel scolaire mais aussi des ressources humaines ou si vous des acteurs du système qui s'y rendent.

A bientôt pour un autre reportage exclusif. 

Astafe

[email protected]

Content created and supplied by: Astafe (via Opera News )

Bagoué

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires