Sign in
Download Opera News App

 

 

Abobo en Gbonhi, voici ce qui s'est passé hier au centre d'action culturelle d'Abobo

Une caravane de danse de rue a diverti les populations de la commune d'abobo, baptisée biennale internationale de la danse en Côte d'Ivoire, dont le thème choisi pour ses journées culturelles est ''Quelle est la place de la danse dans le développement de la société ivoirienne''

Initiée conjointement par la danse ivoire diaspora et du festival "un pas vers l'avant", est organisé par des danseurs, des chorégraphes, des enseignants et directeurs de compagnies de danse ivoire et diaspora. Cet événement culturel marquant la toute première édition, dont le but est de pérenniser l'art ivoirienne et africaine par la danse à mêlé de sensibilisation sur la culture à travers des prestations d'anciens et nouveaux talents venu de l'Afrique, des pays européens et américains à débuté le 27 août 2021 au centre d'action culturelle d'abobo pour s'achever le 12 septembre prochain, placé sous le parrainage de Salif Traoré dit A'salfo artiste chanteur compositeur et membre du groupe Magic systèm, sous la supervision effective de Hortense Zagbayou directrice du Centre d'action culturelle d'abobo.

Durant cette tournée artistique qui aura lieu dans divers endroits de la ville d'Abidjan notamment au centre d'action culturelle d'abobo, à l'institut Goethe, à l'institut française, au CNAC café théâtre et la fabrique culturelle d'Abidjan, sera l'occasion d'occuper la jeunesse à des journées d'études, d'échanges-debats autour des thématiques et de croissements des disciplines.

Dans ce sens, Yayi Gahi Nestor, président de cette première édition précise l'enjeu de ces différentes journées

« Des chercheurs et universitaires, des artistes, des entrepreneurs, des associations, des professionnels du secteur pourront être amené à intervenir et à débattre autour de notre métier, trouver des voies nouvelles et développer des stratégies pour former, instruire et transmettre la danse. Cet aspect scientifique et réflexif structure le concept scientifique de la biennale internationale de la danse en Côte d'Ivoire» a-t-il fait savoir.

Boussouf Joël membre influent de cet événement s'est dit satisfait par la tournure que prend cette biennale et invite les autorités gouvernementales à s'intéresser à cet événement culturel placé sous le sceau du développement, la pérennisation des valeurs culturelles africaine et l'insertion dans la vie culturelle des jeunes désorienté. A-t-il lancé comme appel.

Pour terminer, un défilé de prestations de plusieurs compagnies de danse ont plongé le public dans un monde de danse d'une autre dimension sous l'œil vigilant de Mme la directrice du centre d'action culturelle d'abobo.

Auteur Jean-valdoss

Content created and supplied by: poste1 (via Opera News )

abobo côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires