Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Le pays se construit, mais les regards sont ailleurs

Si ce qu’on voit pouvait rencontrer les cœurs, les ivoiriens ou du moins la Côte d’Ivoire, sera un des meilleurs pays africains à envier, mais hélas. Le visuel n’arrive pas à l’intérieur des ivoiriens et beaucoup de réalisations se font, mais les cœurs meurtris vaquent sans s’en soucier. Pourtant, il le faut. Il faut que l’intérieur des ivoiriens épouse les réalisations qui meublent la vue.

Après avoir quitté mon village pour une dizaine d’années, je reviens, surpris des réalisations. A commencer d’abord par celui-ci qui s’agrandit avec toutes les commodités qui l’accompagnent, à Abongoua, il y a plusieurs collèges et lycées. A Abongoua, il y a une telle concurrence des infrastructures hôtelières, sans compter les maisons qui poussent avec des architectures qui vous retiennent le regard. C’est à Abongoua.

Je multiplie ces réalisations à l’ensemble de la Côte d’Ivoire, il y a des avancées notables et magnifiques, mais la politique a tellement pris le pas que les cœurs sont pleins de haine et de rancune.

Il faut que le président Ouattara qui a gagné toutes ces crises, définisse les contours de la réconciliation nationale que tous les ivoiriens attendent. C’est lui qui a gagné et c’est aussi lui qui doit prendre ses responsabilités dans ce sens. On se souvient du règne du président Gbagbo, c’est quand il a gagné les élections qu’il a fait organiser les journées de la réconciliation. C’est encore le Général Gueï Robert qui avait fixé le cap de sa vision de la réconciliation et pourquoi à son tour, le président Ouattara fait languir ses compatriotes, où est le problème ?

Circulez dans la ville d’Abidjan, vous y trouverez des réalisations pharaoniques mais, le regard dit autre chose. L’appréciation est absente parce que justement cette réconciliation ne vient pas harmoniser les cœurs et la douleur, la tristesse attisent toujours la vengeance et cela va durer jusqu’à quand ? Approchez-vous du palais présidentiel au Plateau, c’est un chef d’œuvre, mais les ivoiriens passent et repassent sans aucun regard.

Les voies de communication qui sont asphaltées, des boulevards, des autoroutes, mêmes des péages, ce que l’ivoirien n’avait jamais vu, existent, mais le regard ne suit pas, ce sont plutôt des critiques parce que justement, la réconciliation n’est pas au rendez-vous.

On soigne la plaie sans enlever la croûte et les ivoiriens ont toujours mal. Sinon, il y a des choses extraordinaires qui sont faites mais les larmes dans les yeux des ivoiriens, font qu’ils ont du mal à apprécier leur cohabitation qui s’embellit de jour en jour.

Il faut que tous les ivoiriens soient beaux de l’intérieur comme ce que dégage l’extérieur de ce pays qui a véritablement besoin de la paix et de la réconciliation pour harmoniser les violons pour un bon son orchestral et pour faire danser tout le monde sur l’esplanade du retour de l’amour.

                                                       Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires