Opera News

Opera News App

Ouagadougou : 26 Dozos s'exposent en plein centre-ville

Published 13 days ago - 1241 views


 

A l’institut français situé au centre-ville de la capitale burkinabé, Warren Saré expose du 8 au 30 janvier des portraits de Dozo, ces forces spéciales traditionnelles.

26 ! C’est le nombre de pièces retenues pour placarder le mur de l’ex Ccf. Elles sont de 40X50 cm. D’eux d’entre ces 26, la 24 et la 14 ont été retirées sur bâches pour un format de 2X1m. Plus imposante donc. Un passage en revue, montre des visages où s’écrivent des histoires intenses. Pour certains l’effet du temps. Sur d’autres, les affres de l’existence, certains autres, les scarifications intérieures que la face est chargée de tenter de falsifier, souvent sans succès réel. Des visages qui cultivent le secret. Les portraits 3 et 18 sont recouverts de plumes de volailles. Les portraiturés sont vêtus d’habits semblables à des peaux d’animaux, armés d’un poignard ou plusieurs, d’une daba, d’une pioche, d’une carabine et de fétiches, de cornes d’animaux. Ni gendarmes, ni policiers, ni militaires, ni civiles, ni religieux, ils représentent une force et pallient l’absence des forces de l’ordre, usent des pouvoirs mystiques, destinés au départ à maîtriser les animaux féroces.

Cet énarque de dozo

Dans la salle à côté, un documentaire permet de mettre en situation les animateurs de cette confrérie. On les voit en situation en train pour certains d’expliquer en langue qu’il est déconseillé de courtiser la femme d’autrui car on risque la peine de mort. C’est le cas de Richard Kaboré. Moussa Barro lui vante ses exploits médicamenteux et thérapeutiques. Quand arrive la prise de parole de Konomba Traoré, se dissipent tous les préjugés qui souillent l’image de ces hommes. Et pour cause. Né en 1947, l’homme-chef de société sécrète du Fétiche Konon Sénoufo entretient des rapports non conflictuels avec la langue française, en plus de la maitrise des langues locales. Bien au contraire. Au fil du documentaire, on apprend que c’est un énarque. Administrateur Civil, il a été préfet et Maire de Fadah N'Gourma, Sindou, Bogandé, Gaoua, Kaya, maire intermédiaire de Ouagadougou (1983-84). Homme de culture, il a dirigé le Centre national d'Artisanat d'Art (CNAA) de 1986 à 1988. Artiste multidisciplinaire, il peint, dessine, conte, écrit et a obtenu le 1er prix en musique traditionnel instrumental à la Semaine Nationale de la Culture (SNC). Musicologue, il est professeur de musique et a participé à la musique du film Buud Yam de Gaston Kaboré, étalon de Yennega en 1997.

Si 26 portraits sur fond noir sont exposés, le travail qui a nécessité de visiter plusieurs sites : Ouagadougou, Bobodioulasso, Manga, Toussana aura poussé Warren Saré à rencontrer 400 Dozos.

On a donc hâte de découvrir les photos instantanées, offrant les gardiens de la tradition in situ, dans leur environnement. On a aussi hâte que ces images fassent le tour des autres Institut français d’Afrique dont celui de la Côte d’Ivoire. Pays qui compte lui aussi des Dozos et des photographes ivoiriens. Interrogé sur ce pays voisin, Warren Saré se fait bavard : « Je connais bien la Côte d’Ivoire. J’y ai mon amie et collègue Macline Hien. Et j’y avais mes premiers studios ». Abidjan attend donc Warren et ses Dozos. Lui qui photographe depuis l'âge de 13 ans a consacré au mois de septembre 2020, un documentaire et un beau livre de 158 pages aux anciens combattants.

ALEX KIPRE

 

 

Content created and supplied by: Mansap (via Opera News )

Tags:      

ouagadougou warren saré
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Daloa : deux Sourds-muets violent trois sourdes-muettes : comment ça ?

12 minutes ago

27 🔥

Daloa : deux Sourds-muets violent trois sourdes-muettes : comment ça ?

40 phrases philosophiques à connaitre

23 minutes ago

4 🔥

40 phrases philosophiques à connaitre

Daloa : interpellation de deux individus pour viol de trois sourdes-muettes

45 minutes ago

48 🔥

Daloa : interpellation de deux individus pour viol de trois sourdes-muettes

Côte d'Ivoire: quels horizons pour la jeunesse ivoirienne ?

59 minutes ago

6 🔥

Côte d'Ivoire: quels horizons pour la jeunesse ivoirienne ?

Voilà les codes qui vous aideront à débloquer tous les téléphones

1 hours ago

56 🔥

Voilà les codes qui vous aideront à débloquer tous les téléphones

Georges Philippe EZALEY, qui est-il ? Découvrez le riche parcours de l’ancien Maire de Bassam

3 hours ago

1687 🔥

Georges Philippe EZALEY, qui est-il ? Découvrez le riche parcours de l’ancien Maire de Bassam

Remboursement des frais de COGES : la FESCI déloge les élèves à Bettié ce 25 janvier 2021

4 hours ago

114 🔥

Remboursement des frais de COGES : la FESCI déloge les élèves à Bettié ce 25 janvier 2021

Formez-vous vous-même

4 hours ago

53 🔥

Formez-vous vous-même

Ouangolodougou : un élève brandit une arme contre son éducateur !

4 hours ago

115 🔥

Ouangolodougou : un élève brandit une arme contre son éducateur !

Le Cafop de KATIOLA, enfin prêt à accueillir ses nouveaux élèves-maîtres

4 hours ago

136 🔥

Le Cafop de KATIOLA, enfin prêt à accueillir ses nouveaux élèves-maîtres

COMMENTAIRES