Opera News

Opera News App

Assinie a failli être échangée contre la Gambie

Zeusscommunication
By Zeusscommunication | self meida writer
Published 20 days ago - 9596 views

Assinie a failli être échangée contre la Gambie. 

En 1881, la Gambie était un territoire colonial anglais enclavé (comme toujours aujourd’hui) dans le Sénégal. Les déplacements étaient difficiles, tant pour les Français que pour les Anglais. Pour harmoniser la situation, les Anglais proposent de céder la Gambie, contre Assinie…et Bassam.

Le plaidoyer entre autres d'Arthur Verdier empêche la transaction. Ce dernier, ami du roi Amatifou d’Assinie (sic), rappelle que des traités ont été signés avec des chefs, depuis 1842 par Bouët-Willaumez. Il insiste sur la présence de comptoirs sur le protectorat français: Bereby, Fresco, Lahou, Grand Bassam et Assinie.

Dans la foulée, il dénonce la liberté de la Maison Bristol qui commerce avec les Jack-Jack, un peuple installé à 100km à l’ouest de Grand-Bassam. Enfin, il rappelle qu’un navire anglais a maintenu le blocus d’Assinie, 9 mois durant. Une intimidation de trop, en plus du commerce avec les Jack-Jack.

Arthur Verdier a créé la première plantation de café en Côte d’Ivoire (et de la première école, avec 33 élèves), les premiers plants de café provenaient alors du Liberia et l’entreprise exploratrice de la plantation étaient baptisée Compagnie Française de Kong. Originaire de la Rochelle, Arthur Verdier fait venir de cette ville, un jeune répétiteur du lycée : Marcel Treich-Laplène pour l’aider dans sa plantation, dans un premier temps. Après avoir signé les traités de protectorat avec les peuples non côtiers, il meurt, de retour d’une expédition punitive contre les…Jack-Jack. Il avait 29 ans.

La transaction proposée par les Britanniques est refusée. Première puissance mondiale à l’époque, l’Angleterre s’est donné des libertés...Exploitant déjà 4 mines d’or dans les environs, la solution proposée par les sujets de Sa Majesté, semblait judicieuse. En 1945, les États-Unis deviendront la première puissance mondiale.

Le Togoland, colonie allemande, n’a pas eu cette chance. Elle a été dépecée entre l’Angleterre et la France, moins d’un demi-siècle, plus tard en 1918. Une partie au Dahomey et une grande partie au Gold Coast. Il fallu une protestation auprès de la Société des Nations, ancêtre de l'ONU, pour que le Togo actuel existe. La reconnaissance du traité de Togoville a été déterminante.

Mais, ne nous perdons pas. Revenons sur les côtes ivoiriennes pour nous poser deux questions. Qui sont les Jack-Jacks ? Quel est le vrai nom du roi Amatifou ?

Les Jack-jack sont aujourd’hui les Alladians et Avikam venus du Ghana et passés par Ebrah (Un autre groupe serait venu de l’ouest). Ils revendiquaient le drapeau britannique appelé Union Jack (équivalent de notre OBV). Ce qui devrait faire plaisir à Arthur Verdier, pour ironiser. Ce dernier avait l’impression d’être pris en étaux, entre deux territoires britanniques.

L’ami du capitaine Verdier (était le roi Amon N'Douffou II, (pas d’Assinie comme l’écrivaient les géographes de l’époque, mais du Sanwi). Mais, le chocobi des N’zima et Agni laissait entendre Amatifou.

Le saviez-vous, vos avis et suggestions en commentaire.

Content created and supplied by: Zeusscommunication (via Opera News )

Tags:      

assinie togo
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Fifa : le programme détaillé d'Infantino à Abidjan ce vendredi

15 minutes ago

66 🔥

Fifa : le programme détaillé d'Infantino à Abidjan ce vendredi

Afrique subsaharienne : les importations du riz attendues en hausse pour 2021

1 hours ago

9 🔥

Afrique subsaharienne : les importations du riz attendues en hausse pour 2021

Les meilleurs buteurs de l'histoire de la coupe d'Afrique des nations

1 hours ago

6 🔥

Les meilleurs buteurs de l'histoire de la coupe d'Afrique des nations

Musique : Stevie Wonder désire s'installer au Ghana

1 hours ago

6 🔥

Musique : Stevie Wonder désire s'installer au Ghana

Centrafrique : le fief de l'ex-président Bozizé repris par les forces pro-gouvernementales

2 hours ago

0 🔥

Centrafrique : le fief de l'ex-président Bozizé repris par les forces pro-gouvernementales

Vaccin anti-Covid : le Ghana rentre dans l'histoire

2 hours ago

27 🔥

Vaccin anti-Covid : le Ghana rentre dans l'histoire

La bataille s'annonce compliquée pour les éléphanteaux, voici ce qui les attend au Maroc

3 hours ago

0 🔥

La bataille s'annonce compliquée pour les éléphanteaux, voici ce qui les attend au Maroc

Sécurité / Daloa : des "coupeurs de route" tiennent tête à la police

5 hours ago

253 🔥

Sécurité / Daloa : des

Tirage au sort CAN U 17-2021: les éléphanteaux dans la poule du Maroc, pays organisateur

6 hours ago

243 🔥

Tirage au sort CAN U 17-2021: les éléphanteaux dans la poule du Maroc, pays organisateur

Éducation : la feuille de copie de dissertation d'un élève fait couler les larmes

7 hours ago

9072 🔥

Éducation : la feuille de copie de dissertation d'un élève fait couler les larmes

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires