Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire: Pourquoi le Moronou est-il oublié dans le découpage administratif?

Le Moronou est-il oublié volontairement dans le découpage administratif de la Côte d’Ivoire ? Le président Ouattara vient de nommer des ministres gouverneurs, plus de 14 et attribués à des régions ivoiriennes et le département ou la région du Monronou, n’en a pas eu. Est-ce un oubli ou une sanction, ou un règlement de compte ou une vengeance, politiques ?

Si tant est que ces ministres gouverneurs vont booster, impulser le développement dans les régions où la plupart sont natifs, donc le Moronou dont la capitale est Bongouanou, ne connaîtra jamais les faveurs pour amorcer et bénéficier de ce train de vie ?

Pour rappel, cette région agricole a fait les beaux temps de la Côte d’Ivoire, puisqu’elle était la première boucle du cacao. Elle ne bénéficie d’aucune infrastructure pour permettre à sa jeunesse de trouver du travail, si ce n’est depuis 2017 que le nouveau député de la circonscription d’Arrah, N’guessan Ahondjon a commencé à mettre quelques entreprises sur place pour combler ce vide.

La région du Moronou abrite les agni réunis en deux grands groupes : les Ahua et les Morofoué, tous les deux de grands planteurs. Quand le président Houphouët disait que le succès de ce pays repose sur l’agriculture, il faisait référence en grande partie à ces agni, grands promoteurs de cultures de rente, le café et le cacao. S’il y a des retombées économiques, logiquement, le président de la république aurait dû penser d’abord à ceux-là. Est-ce un oubli ? Ce qui étonnerait fort, alors qu’est-ce qui n’a pas marché et qu’est-ce qu’il leur promet en retour ?

Les rois et chefs de cette région grognent car ils ont été oubliés et leur région va encore s’enfoncer dans la misère. Quant aux jeunes, ils ne comprennent rien de ce que la politique ou les bienfaits de ce pays ne leur parviennent pas.

Si c’est un oubli, il n’est pas encore tard. Si c’est aussi un règlement de compte, c’est de quel ordre ? Si c’est enfin une sanction, pourquoi sanctionner une région qui a donné plus de deux députés au parti au pouvoir, c’est-à-dire le RHDP.

Il faut que le président rétablisse ce tort car, les agni de la région du Moronou contribuent efficacement au développement économique de ce pays et ils ont aussi droit aux retombées politiques et économiques, en d’autres termes à la distribution équitable des richesses de ce pays.

                                                    Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

côte d'ivoire président ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires