Sign in
Download Opera News App

 

 

Grosse frayeur sur la station spaciale

L'offensive russe en Ukraine continue de faire couler de l'encre.

En effet,voici un ans jour après jour que "l'opération spéciale " comme voulu par le président Vladimir Poutine, l'invasion de l'Ukraine comme il convient d'appeler en occident, continue de faire son chemin de destruction massive, de meurtre de tout genre mais aussi est en train de prendre une toute autre allure.

Cette fois c'est le monde qui est directement visé et par ricochet tous les pays y compris ceux qui ne participent ni de près ni de loin à cette guerre qui en paieront les frais.

Mais à quel prix?

Ce n'est pas nouveau pour le commun des mortels que la Russie est un état incontournable dans le milieu de l'exploration sapcialle. Elle est même leader au niveau des pays ayant participé à la confection, à la programmation et même au lancement du plus grand vaisseau jamais conçu par l'homme appelé ISS, la station spatiale internationale.

L'actualité ces derniers jours est marqué par le retrait de la Russie des accords NEW START, un des derniers accords nucléaires entre les USA et la RUSSIE. Ce retrait montre a quel point la Russie est déterminée à en découdre avec les USA dans ce qu' elle même qualifié de guerre avec les occidentaux.

Et lorsque nous connaissons la dépendance de L'ISS de la Russie, il ya de quoi s'inquiéter quant à l'avenir de cet outil précieux pour les recherches dont les résultats profitent au monde entier.

En état actuel des choses 2 cas de figure se présentent à la Russie ; soit elle se retire de la collaboration avec les autres états sur la station, ce qui aura pour conséquences la désorbitation précipité de la station, et donc la désintégration de cette immense vaisseau de 109 m de long et de plus de 500 tonnes.

L'impact avec la terre serait tellement fort qu'il produirait un cratère de 400m de profondeur pour un diamètre de 1km environ. Il est même susceptible de créer un tremblementde terre a son croisement avec la terre et une boule de feu pourrait envahir les espaces dans un rayon de 10km.

Second cas de figure ; la Russie peut (et elle en a les capacités ) détourner la trajectoire de la station a d'autres fins comme par exemple bombardier des pays ennemi ou brouiller des renseignements des pays qu'elle considère comme potentiel adversaires.

En claire cette guerre est en train de prendre une dimension qui était loin d'être pensée, et sort de spectre de guerre connu comme celle de L'Ukraine face à la Russie.

Vivement que nous n'en arrivons pas là.

Content created and supplied by: Fredynguess (via Opera News )

russie ukraine vladimir poutine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires