Sign in
Download Opera News App

 

 

Bondoukou: les populations volent au secours d’un des plus vieux édifices historiques


Quels que soient les horizons d’où vous venez et les raisons qui vous mènent dans la paisible ville de Bondoukou, il vous semble impossible de quitter cette ville sans être tentés d’en visiter le patrimoine culturel et historique qui en fait la fierté. Bondoukou a beaucoup à apprendre des autres et l’accepte volontiers. Mais nul ne doute que ce que cette ville a à offrir dépasse l’entendement. La ville est l’incarnation même de ce côté conservateur qu’on préconise aux villes africaines qui amorcent leur développement sans tenir compte de ce qui faisait leur fierté. La ville, située au nord-est de la Côte d’Ivoire allie bien ce côté traditionnel et moderne. Tournée vers l’avenir, elle n’oublie guerre son passé. 


Baptisé à juste titre « la ville aux mille mosquées », le chef-lieu du Gontougo garde jalousement et affectueusement son histoire et tente d’y rester attaché perpétuellement. Cependant, malgré cette volonté, le temps tend à faire oublier certains souvenirs de ces populations qui s’identifient aux legs des aïeux. 

C’est le cas de l’un des plus vieux édifices de la ville qui se voit rongé par le temps et ses griffes invisibles. Son nom populaire est « la maison de Samory Touré ». À tort puisque le héros baroudeur n’y a jamais séjourné mais c’est ce qui fait sa légende. Personne ne vous dira à Bondoukou qu’il n’est pas émerveillé par ce joyaux architectural d’un autre âge. 


Cependant, il tombe progressivement en ruine à cause de l’érosion. Avec amertume, les descendants des concepteurs de ce « duplex » criaient au secours pour leur héritage mais les choses semblaient s’empirer. Le cri de cœur est néanmoins entendu depuis lors et les travaux de réhabilitation ont été entamés depuis le mois de décembre. C’est une nouvelle qui a donné du baume au cœur à de milliers de bondoukois attachés à leur édifice vieux d’environ quatre (04) siècles. 


Situé au quartier Malagasso, il attire des milliers de touristes chaque année. Certain repartaient désolés en voyant l’édifice s’effacer. Mais face à tant de desolation, la municipalité et les populations ont décidé de redonner une seconde vie à ce monument. Avec des techniques de construction artisanale, cela semble en bonne voie. Grâce à la cagnotte levée par des volontaires à hauteur de 1.000f minimum par personne, l’on tend vers le but recherché. Bientôt, la mairie, très dévouée à ce projet de réhabilitation sera fière d’annoncer qu’elle a pu sauver la célèbre « maison de Samory Touré » qui veille continuellement sur la ville. 

Belle histoire n’est-ce pas ? Eh bien, Bondoukou a une infinité de surprises de ce type à vous faire découvrir. Si vous êtes adeptes de tourisme, n’hésitez pas à y aller. Vous serez édifiés !


B.H.O - Joyeux anniversaire Opera New !

Partagez et abonnez-vous pour plus de contenus !

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

bondoukou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires