Sign in
Download Opera News App

 

 

Bizarre: avant la fête des ignames, on ne consomme pas d'ignames

L'igname, ce tubercule connu de tous est un des aliments les plus consommés en Côte d'Ivoire et en Afrique. C'est une culture qui est tellement implantée et importante pour les populations qu'elle est l'objet de fête dans certaines régions de pays. Au Nigéria par exemple, il y a un dieu de l'igname qui s'appelle Amadiora selon le livre de l'écrivain Chinua Achebe " le monde s'effondre".

Mais revenant à la fête des ignames, elle est célébrée en général par les peuples Akan. Selon des éléments d'information relayés par petitfute.com, la fête des ignames rend hommage au tubercule nourricier qui sauva le peuple ashanti lors de son exode de l'ancien Ghana vers la Côte d’Ivoire.

Elle est célébrée chaque début d'année par les ethnies Akan dans les villes de l'est et du centre du pays principalement en décembre, mais aussi à Abengourou en janvier. A cette occasion, la consommation d'igname est interdite, elle n'est utilisée qu'à des fins de rites purificateurs. A la fin de ces adorations, après que les esprits aient reçu leur part, les villageois sont autorisés à déguster leurs plats dans la joie. Cette fête marque la nouvelle année placée sous le signe de la prospérité, et réaffirme la pérennité du lien existant entre les vivants et les morts.

Cette situation pour des non initiés semble bien bizarre car il paraît tout de même incongru de célébrer l'igname sans pouvoir en consommer avant.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

Akan Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires