Sign in
Download Opera News App

 

 

Les 3 tribus les plus dangereuses du monde

Saviez-vous que dans quelques endroits du monde, l’être humain fait partie du banquet principal des tribus indigènes ? Il y a même des tribus qui mangent ceux qui ont juste la malchance de tomber malade !

Aujourd’hui vous allez connaître les 3 tribus les plus redoutables qui existent et découverts, leurs rituels, ce qu’elles font


1- La tribu Asmat


Notre prochaine tribu s’appelle Asmat et se situe aussi en Nouvelle-Guinée. Asmat signifie « êtres humains », non par lequel la tribu se désigne et ils appellent les étrangers « mandowe ».

C’est a dire « ceux que l’on peut consommer »…Brrrrr pas très rassurant tout ca ! Quoi qu’il en soit, on estime que cette tribu compte approximativement 70 000 membres.

Ça fait vraiment beaucoup de monde. Mais malgré son nombre conséquent d’individus, on sait très peu de choses sur les traditions et rituels de ce peuple indigène. Pourtant selon quelques études et recherches, le peuple Asmat n’est pas un peuple très pacifique.

Il était connu pour tuer ses ennemis de façon très brutale. Les Asmat tranchaient les têtes de leurs adversaires et les mangeaient lors des rituels. Toujours selon ses études, les Asmat buvaient de l’urine mélangée avec du sang, et forçaient leurs ennemis à avoir des rapports homosexuels.


Et ça, juste pour montrer qu’ils étaient les plus forts. Il existe une théorie qui dit que cette tribu aurait tué et mangé Michael Rockefeller, l’un des héritiers d’une des familles les plus riches et puissantes des États-Unis. Selon une enquête, Michael se serait perdu en mer.

Son bateau aurait coulé et il aurait fini par se retrouver au beau milieu des Asmat qui l’auraient, selon leurs habitudes, brutalement tué et mangé. Alors ? Selon vous, est-ce que ce sont les Asmat qui l’ont tué ou alors les Korowais ? À moins que ce ne soient juste les requins…


2- La tribu Sentinelles


La prochaine tribu est considérée comme la plus isolée et la plus dangereuse du monde. Elle se trouve dans une île connue sous le nom « Île de North Sentinel », à proximité de l’Inde, et on l’appelle la tribu Sentinelles.


Elle habite dans cette île depuis 60 000 ans et la contrôle totalement, ne permettant l’entrée à aucune personne. On se croirait réellement dans un film ! La tribu se défend à l’aide d’arcs, de flèches et de pierres, entre autres.

Si quelqu’un s’approche de l’île, ils n’hésitent pas à le tuer. Quand ils ont été découverts, plusieurs tentatives d’approches ont été faites, mais les natifs ont refusé tout contact avec le monde extérieur.

Ils sont tellement hostiles à toute entrée sur leur île que nous n’avons pas beaucoup de connaissances ni sur leurs rituels ni sur comment ils vivent.

Juste à titre d’information : en 2006, ils ont tué deux pêcheurs qui se sont approchés trop près de l’île. Ensuite, ils ont encore attaqué à l’aide de flèches l’hélicoptère qui a voulu s’approcher pour venir récupérer les corps des deux malheureux.

Ils ont essayé d’abattre un hélicoptère avec des flèches. Ça ne va pas, non ? Bon, nous avons tout de même un peu plus d’informations à propos de cette île et de cette tribu.

Si vous le souhaitez, on ne sait jamais, peut-être que nous ferons une vidéo qui parlera plus particulièrement de cette île. Dites le nous dans les commentaires.


3- La tribu redoutable de Korowai

« Le cannibalisme est une des manifestations les plus évidentes de la tendresse » déclarait Salvador Dali. En effet, et même s’ils sont moins nombreux qu’à l’époque du célèbre peintre espagnol, les cannibales représentent, encore aujourd’hui, trois millions de la population mondiale.


Très éloignée des coutumes occidentales, l’anthropophagie fait, ainsi, la une de nombreux faits divers et cristallise même une inquiétude particulière dans certaines régions du monde.

Localisée au Sud-Est de Papouasie-Nouvelle-Guinée, la tribu Korowai vit au sommet des arbres. Les Korowais pratiquent le cannibalisme comme forme de rituel pour se protéger d’un démon, appelé Khakhua.

En effet, selon la culture des Korowais, quand une personne tombe malade, c’est qu’elle est possédée par un démon, par le démon Khakhua. Pour mettre fin à la maladie, ou plus précisément pour se débarrasser du démon Khakhua, les villageois jettent la personne malade et ses affaires au feu.


Wouah ! c’est plutôt radical comme méthode de guérison !

Selon eux, ce processus va brûler tout le mal qui est présent en elle et autour d’elle. Et une fois qu’elle est morte brûlée vive, ils mangent les organes qui restent, mais pas les os.

En effet, ils n’aiment pas manger les os, peut-être parce qu’ils sont durs, va savoir ! Mais si la personne était malade, ceux qui mangent ses organes ne vont-ils pas attraper la même maladie ? Cela n’a effectivement pas beaucoup de sens.

Mais cela n’entre pas en ligne de compte dans leur croyance. D’après eux, en brûlant la personne et en la mangeant après sous forme de banquet, les Korowais vainquent le démon et protègent ainsi tous les autres villageois.

Pour information, cette tribu dangereuse existe toujours et elle est totalement isolée. L’homme blanc y est vu comme un démon blanc. Inutile de vous dire ce qu’il arrive à un homme blanc s’ils le voient. Même s’il n’est pas malade, il finit par mourir ! Les démons, les Korowais ne les aiment pas, ils les mettent au feu !

Content created and supplied by: Flaashnews (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires