Sign in
Download Opera News App

 

 

"Tout ce qui brille n'est pas de l'or" : quelle est l'origine et la signification de cette parole ?

Qui n'a pas connu la parole "tout ce qui brille n'est pas de l'or" dans la chanson "La vie est belle" de l'artiste zouglou Molière ! On pouvait entendre cette parole pleine de sens et de sagesse de la bouche de tous les amoureux du "zouglou". Mais que signifie réellement cette maxime et quelle est son origine ?

"Tout ce qui brille n’est pas de l’or" est un dicton qui fait référence à une ligne de la pièce de Shakespeare, Le Marchand de Venise, lue à partir d’une note de l’acte 2, Scène 7. Le Marchand de Venise est une pièce de théâtre de William Shakespeare écrite entre 1596 et 1597 ; et classée comme comédie dans le premier in-folio de 1623, elle partage certains aspects avec les autres comédies romantiques de l'auteur, mais contient également des passages d’une grande intensité tragique. La citation complète se lit comme suit :

« O hell ! qu’avons-nous ici ?, Une mort de charogne, dans l’oeil vide il y a un rouleau écrit ! Je vais lire l’écriture. Tout ce qui brille n’est pas de l’or ; vous avez souvent entendu dire : beaucoup d’hommes ont vendu leur vie, mais mon extérieur est à voir : des tombeaux dorés enfilent des vers. Si tu avais été aussi sage que hardi, jeune dans les membres, dans le jugement Vieux, ta réponse n’avait pas été inscroll’D : va bien, ton costume est froid. »

Mais des recherches révèlent que « Tout ce qui brille n’est pas de l’or » est une expression qui peut être datée il y a longtemps au 12ème siècle. En 1175, le moine français Alain de Lille a écrit « ne tenez pas tout l’or qui brille comme l’or », cependant, C’est Shakespeare qui a inventé la version actuelle de la phrase et l’a amenée dans la conscience publique.

L'expression « tout ce qui brille n’est pas de l’or » exprime dans une belle métaphore, l’idée que les choses qui semblent les plus précieuses à la surface – comme l’or – sont souvent trompeuses : que souvent, les choses plus modestes dans la vie ont le genre de substance qui les rend plus précieuses. Ainsi, utiliser une substance comme l’or comme image de la chose la plus précieuse dans le monde matériel, reconnaître son aspect brillant, et souligner qu’il y a d’autres choses qui sont aussi brillantes, puis conclure que parce qu’elles sont brillantes ne signifie pas qu’elles sont précieuses, fait une déclaration universelle sur nos valeurs. Nous pourrions si facilement être pris par des objets brillants, à la fois dans le sens matériel et dans des domaines plus abstraits comme les relations. Souvent, les apparences les plus modestes cachent un or intérieur.

En effet, pour de très nombreuses cultures à travers le monde, l'or incarne la rareté, la perfection et l'excellence. Mais méfiance ... car il ne faut pas toujours se fier aux apparences flatteuses. Et ce n'est pas parce que quelque chose ressemble à de l'or qu'il en a les qualités. Eh oui ... tout ce qui brille n'est pas forcément enviable. Et il faut se méfier des apparences trompeuses.

Et voilà, maintenant vous connaissez le sens de cette expression populaire !

Andromède-de-Châteaubriand

Content created and supplied by: Andromède-de-Chateaubriand (via Opera News )

william shakespeare

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires