Sign in
Download Opera News App

 

 

Décès de l’écrivaine Tina : Gadji Céli et les artistes de la diaspora inconsolables

Le décès de l’écrivaine congolaise Tina N’gala plonge les artistes ivoiriens de la diaspora dans une tristesse indescriptible. Selon une vidéo publiée via Youtube par des ressortissants congolais et relayée via la page du Mouvement des artistes ivoiriens résidant en Europe (Modaire), l’écrivaine N’gala a tiré sa révérence dans des circonstances peu ordinaires. La douleur est grande.  

La triste nouvelle est tombée comme un couperet dans l’univers des artistes ivoiriens vivant en France et de la littérature africaine. Pourtant rien ne présageait la mort de l’auteure du recueil de contes intitulé ‘’ L’aube de la modernité’’. En fonction à la Présidence du Congo, Tina une fan du King Gadji Céli s’en est allée des suites d’un empoissonnement rapporté par le média congolais. Hélas, plein d’entrain, l’écrivaine éprise de consensus de droits humains et enfin de culture de paix quitte les amis du livre. Dans un contexte dramatique qui écourte son imaginaire, ses mythes et ses symboles de la société négro africaine. 

 En harmonie avec les artistes, dame N’gala a été introduite sur invitation de son amie l’Ivoirienne Clemcya Yao, dans le cercle du Modaire en septembre 2018. Avec joie, la Congolaise a pris part à la 6e édition du ‘’ Pique Nique Géant’’ de l'Amitié du Modaire.  

La sœur d’art des Ivoiriens a fait ses études en lettres à Paris-Sorbonne. Elle est co-auteur de l’ouvrage ‘’croire en l’homme’’. Chef d’entreprise avant de travailler à la Présidence du Congo, Tina repose désormais en paix auprès de ses ancêtres. 

 Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires