Sign in
Download Opera News App

 

 

Leadership féminin : 18 femmes et 4 ‘’He for She’’ primés

Delizia Group (entreprise de prestation de services) a organisé en collaboration avec l’Ong ‘’Amour Sans limite’’ un dîner-gala autour du thème : « la femme au cœur du développement ». C’était le samedi 31 juillet 2021, à l’Espace Cocody Plus à Abican, les II Plateaux (près de l’Eglise Catholique Saint jacques).

 Cet événement était placé sous le parrainage de Docteur Marie-Paule Kodjo, activiste de la société civile et vice-présidente du Conseil national des droits de l’homme. 18 femmes leaders, vaillantes, inspirantes dont des femmes dans les métiers d’hommes (femme mécanicienne d’avion, femme commando de la gendarmerie) et 4 hommes ‘’ He for She’’, c’est-à-dire des hommes qui travaillent pour l’autonomisation de la femme, ont été primés soit 22 personnes au total.

« Dans tous les secteurs (femmes dans l’armée, femmes médecins, femmes actrices économiques), tant du secteur formel, qu’informel, la femme prend de plus en de l’espace, malgré les pesanteurs socio-culturels. Aujourd’hui, il y a aussi des hommes qui ont compris l’importance des femmes et qui encouragent les femmes à se réaliser » a déclaré Dr Marie-paule Kodjo, marraine de cette cérémonie. Avant de féliciter Marie-Nadège Koffy pour cette initiative qui permet de mettre en exergue les compétences féminines, ces femmes qui se sont battues pour réaliser leurs rêves «Ce n’est pas en vain que je t’appelle affectueusement ‘’ma préférée’’ pour tout ce que tu représentes’’, a-t-elle dit. Dr MarIe Paule Kodjo n’a pas manqué d’inviter les femmes à occuper la scène publique et les instances de prise de décision.

 « Lancée en 2019, cette manifestation a été reportée à ce jour en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19 », explique Marie-Nadège Koffy, directrice générale de Delizia Group et également présidente de l’Ong ‘, ’Amour Sans limite’’, promotrice de l’évènement. 

Selon elle, cette cérémonie vise à célébrer l’excellence féminine africaine en général et ivoirienne en particulier car en Afrique la femme est ce cordon qui tient la famille. «Ces femmes fortes impactent les niveaux de vie et utilisent tous les moyens pour lutter contre la pauvreté, ces guerrières mettent leurs savoirs-faire, leurs talents et leurs compétences au service de la société mais beaucoup restent encore dans l’ombre surtout celles exerçant les métiers dit métiers d’hommes », a-t-elle dit avant d’ajouter « si la femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir le droit de monter à la tribune », in la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenneté de 1792 (Article 10).

Eugène YAO

Content created and supplied by: eugeneyao (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires