Sign in
Download Opera News App

 

 

Réponse à Yvidero : Se promener pour vendre les tickets n'est dévalorisant, c'est de l'art !

La web humoriste Yvidero dans une vidéo publiée hier vendredi 28 Mai sur sa page Facebook, s'adressait sans la nommer à Eunice Zunon. Dans une longue intervention en direct, elle se vantait d'avoir fait le plein du Sofitel l'hôtel Ivoire sans avoir eu à se '' promener pour vendre les tickets ''. C'est de bonne guerre. Chacun se donne la plus belle image. Il faut néanmoins fleurir ses sorties de vérité et d'une bonne dose d'humilité. Le métier d'artiste se vit intensément. Le regretté comédien et acteur ivoirien Gazé Kagnon qui pleurait à l'enterrement de son collègue Vieux Wiscard s'étonnait de voir les gens rire en le voyant. Ces derniers n'arrivaient pas à faire la démarcation entre l'artiste et l'homme dans la vraie vie. Les vrais artistes ajoutent toujours une pincée de leur art à ce qu'ils font. C'est ce qu'à fait Eunice Zunon en vendant ses tickets dans la rue. Ce n'était pas de la '' mendicité ''. Ce n'était pas non plus dévalorisant. C'est un spectacle humoristique. Et l'artiste dans les rues se donne en spectacle comme un avant-goût à ce qui se passera lors du One Woman Show.

Et la pépite Eunice Zunon a confirmé tout le bien qu'on pensait d'elle lors sa sortie. Un coup de maîtresse sans la protection d'un mentor politique ! Sans les lumières des clashes à n'en point finir sur la toile. On a connu Eunice Zunon dans ses vidéos inimitables sur la toile. Elle a fait son chemin et s'impose aujourd'hui comme l'une des valeurs sûres de notre art. Elle a besoin du soutien et de l'encouragement de ses collègues et des ivoiriens. Clasher pour clasher, c'est ce qui dévalorise l'art. Attaquer gratuitement les autres pour se donner de la visibilité, ce n'est pas vaincre. La scène est le meilleur baromètre. Les spectateurs, les meilleurs juges. Il faut se battre à coups de prestations pour conquérir le coeur des fans. Les virulents clashes rythmés de paroles épicés sont juste bons pour alimenter la toile. L'art ivoirien a besoin de maturité. Bravo Eunice Zunon ! Bon courage !

Dan Singault de Blagouin

Photo : Yvidero et Eunice Zunon

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires