Opera News

Opera News App

Tout savoir sur les silures sacrées de Sapia à Tanda en Côte D’Ivoire

MrJack
By MrJack | self meida writer
Published 1 months ago - 15840 views

LES SILURES SACREES IVOIRIENS À SAPIA TANDA.

 

Les silures sacrés ivoiriens sont des silures qui vivent dans une eau sacrée formant un grand lieu touristique qui attire des milliers de visiteurs par an provenant dans tout le monde entier ,c'est une partie classique touristique ivoirienne .Les silures sacrés se trouvent dans le village de Sapia dans le département de Tanda d'ou ils sont comptées parmi ses habitants, des silures pas comme les autres.

L’histoire de ce site touristique, les silures de Sapia sont sacrés.En effet, Il est interdit de les manger ou de les tuer, cela porte malheur et rien ne se fait dans le village sans consultation préalable de ces  poissons. D’où viennent ces silures qui possèdent des cauris et de l’or sur la tête ? Tout serait parti de la migration des peuples Koulango de Sapia, venus de Bouna en quête de terre cultivable. Le chef des migrants, au cours d’une excursion dans la forêt environnante, tombe sur une petite rivière. Le gardien des lieux révèle alors au chef les secrets que renferme ce cours d’eau. En effet, iI expliqua à son hôte que tous ses enfants périrent parce qu’un d’entre eux avait mangé du poisson de cette rivière. Un devin confirmera par la suite la version du gardien de la rivière, en indiquant que les silures du cours d’eau étaient tous sacrés. II devrait donc s’abstenir de les consommer,le chef de file des migrants décide alors de créer un petit campement de culture sur les bords de cette rivière poissonneuse pour mieux protéger les silures sacrés. Le campement s’agrandit et devint un village,un rite naît autour de ces étranges poissons.

Les habitants du nouveau viIlage célébrèrent annuellement la fête dite de « Kolgo »,la cérémonie, qui durait près d’une semaine, attirait beaucoup de spectateurs des villages environnants. Séduits, ces derniers refusent de regagner leurs villages en disant « Je ne veux plus repartir » qui veut dire en Koulango « Min san pia ». D’où le nom « Sapia », par déformation. Quelle place occupe aujourd’hui ces silures sacrés dans la vie de ces populations ? A Sapia, la famille Débabéné qui assure la protection des silures sacrés conserve jalousement cette tradition. Quand un silure sacré meurt à Sapia, les habitants se rendent à la rivière. Le poisson mort est retiré de l’eau et enroulé, dans du linge blanc pour enfin l’enterrer au bord de la rivière. Après tout cela, les adorateurs poussent des cris : « hou-hou-hou », ce qui met fin au deuil. A Sapia, pour accueillir, pour demander protection aux dieux, pour faire partager ses joies d’une bonne récolte, on consultait les silures sacrés de la rivière. Aujourd’hui, on les consulte toujours, différemment toutefois.

Content created and supplied by: MrJack (via Opera News )

Tags:      

ivoire tanda
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Voici la photo retro du Président ADO avec son frère Tiéné Birahima

4 minutes ago

4 🔥

Voici la photo retro du Président ADO avec son frère Tiéné Birahima

Le silence de Yolande Bakayoko un mois après la mort de son mari crée de l'inquiétude!

27 minutes ago

417 🔥

Le silence de Yolande Bakayoko un mois après la mort de son mari crée de l'inquiétude!

Après de vives colères et prises de bec, La comédienne Yvidero s'excuse....Voici les raisons

32 minutes ago

203 🔥

Après de vives colères et prises de bec, La comédienne Yvidero s'excuse....Voici les raisons

Insolite: un homme évite la prison grâce à son ticket de poste à péage de l'autoroute du Nord

37 minutes ago

107 🔥

Insolite: un homme évite la prison grâce à son ticket de poste à péage de l'autoroute du Nord

Le RHDP en colère contre Simone Gbagbo

44 minutes ago

1575 🔥

Le RHDP en colère contre Simone Gbagbo

OYEZ ! OYEZ ! Je suis le crieur public. Requiem pour Jacques Attali

1 hours ago

37 🔥

OYEZ ! OYEZ !  Je suis le crieur public. Requiem pour Jacques Attali

Bombardement de Bouaké : un avocat accuse : « une manipulation française qui a tourné à la bavure »

1 hours ago

381 🔥

Bombardement de Bouaké : un avocat accuse : « une manipulation française qui a tourné à la bavure  »

Makosso, les mains chargées de vivres: "le vrai évangile consiste à donner à manger aux démunis"

1 hours ago

492 🔥

Makosso, les mains chargées de vivres:

Ahmed Faras raconte comment il a géré avec humilité son succès à 17 ans après son tube « Déni »

2 hours ago

984 🔥

Ahmed Faras raconte comment il a géré avec humilité son succès à 17 ans après son tube « Déni »

District d’Abidjan, la police nationale débarrasse les rues des mendiants et des vendeurs ambulants.

3 hours ago

4281 🔥

District d’Abidjan, la police nationale débarrasse les rues des mendiants et des vendeurs ambulants.

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires