Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici l'explication des villes et villages Baoulé en Cote d'Ivoire

𝗘𝗫𝗣𝗟𝗜𝗖𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗦 𝗗𝗘𝗦 𝗩𝗜𝗟𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗧 𝗩𝗜𝗟𝗟𝗔𝗚𝗘𝗦 𝗕𝗔𝗢𝗨𝗟𝗘

Les noms des villes, villages, hameaux et campements chez les Baoulé sont donnés selon les combinaisons suivantes :

En général ils sont formés par le nom du 𝗳𝗼𝗻𝗱𝗮𝘁𝗲𝘂𝗿 + 𝗸𝗿𝗼 (𝗼𝗿𝗶𝗴𝗶𝗻𝗲𝗹𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗸𝗹𝗼̂)

Ainsi on a :

Kouassikro = ville, village, hameau ou campement dont le Fondateur est Kouassi

Kouadiokro = Fondateur : Kouadio

Konankro = Fondateur : Konan

Kouakoukro = Fondateur : Kouakou

Yaokro = Fondateur : Yao

Koffikro = Fondateur : Koffi

Kouamékro = Fondateur : Kouamé

Klêmêkro = Fondateur : Klêmê

Ouendé-Kouassikro = Fondateur : Ouendé-Kouassi

Bouaké (déformation de Gbêkêkro) = Fondateur Gbêkê

Yamoussoukro = Fondateur Yamoussou

Dimbokro (originellement Djimgbôklo) = Fondateur : Djimgbô

Daoukro = Fondateur : Kongo Lagou ,le nom originel est lagoukro .Daoukro est une déformation

M'bahiakro = Fondateur M'bahia

Bodokro = Fondateur : Bodo etc...

𝗧𝗢𝗣𝗢𝗡𝗬𝗠𝗜𝗘 𝗘𝗡 𝗥𝗘𝗙𝗥𝗘𝗡𝗖𝗘 𝗔 𝗨𝗡 𝗘𝗟𝗘𝗠𝗘𝗡𝗧 𝗡𝗔𝗧𝗨𝗥𝗘𝗟 𝗣𝗔𝗥𝗧𝗜𝗖𝗨𝗟𝗜𝗘𝗥

𝗥𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗮̀ 𝘂𝗻𝗲 𝗿𝗶𝘃𝗶𝗲̀𝗿𝗲, 𝘂𝗻 𝗳𝗹𝗲𝘂𝘃𝗲

Lokanouan : Au bord de la rivière Loka

Séssénoua : Au bord de la rivière Séssé

N'zianouan : Au bord de la rivière N'zi (modification due au ton des Baoulé Elomoué fondateurs dudit village)

𝗥𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗮̀ 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗶𝗻𝗲, 𝘂𝗻𝗲 𝗯𝘂𝘁𝘁𝗲, 𝘂𝗻𝗲 𝘃𝗮𝗹𝗹𝗲́𝗲

Kokumbo = sous la colline Kokoum

Okabo ou Bokabo = sous la montagne (colline ou butte en réalité)

Kongonou = Dans la vallée

Kongonouan = Au bord de la vallée, du ravin

Bocanda = (originalement ocada) cela voudrait dire deux collines collées

𝗥𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗮̀ 𝘂𝗻 𝗮𝗿𝗯𝗿𝗲, 𝗱𝗲𝘀 𝗯𝗼𝗶𝘀, 𝗳𝗼𝗿𝗲̂𝘁, 𝘃𝗲́𝗴𝗲́𝘁𝗮𝘂𝘅 𝗱𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀

Djangoménou = Dans les ficus

gbofia= caillou caché

Djékanou = Dans les vigos (alchornea cordifolia)

Kodrobo ou Kondrobo = Sous le Loloti

Kpakpaboh = Forêt d'Ebiara

Kpangbassou = sur le roc ou sur le caillou

Pakobo (originellement Kpakobo) = Sous le Cocotier

Kodoubo = Sous le Carapa

Djamlabo = Sous le Bauhinia

Afotobo = Sous le bananier (musa sinensis)

M'méboh = forêt de Palmiers (à ne pas confondre avec la palmeraie = M'méfiéh)

Boblénou = Dans la forêt dense

Mandanou: Dans la bananeraie

Awahinou: Dans les chiendents

Languibonou (à l'origine Lahibonou) : Dans la forêt d'ails

𝗥𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗮̀ 𝘂𝗻 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗵𝗶𝘀𝘁𝗼𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲

Béoumi = qu'on me voit (se référer à l'histoire du Prince Abraha Akpo)

Sakassou = Sur la dépouille de la reine Abla Pokou

Toumodi ou Tohmdi'' ou 'nTomidi (originellement Tomidi) : l'étranger qui arrivait dans cette ville devrait s'acheter la nourriture qu'il devra consommer. Donc Toumodi veut dire <<payes moi pour manger>>

Boukébo = forêt d'escargots (village formé en faveur de la proximité d'une forêt pourvue d'escargots)

Diabo = forêt d'éléphants roux

Didiévi (originellement Idjévi) = Cure-dent amer. Didievi a deux explications didierville du nom du conlonisateur la région était un poste militaire et le commandant s appelait Didier d'où le nom didierville par déformation didievi

Saoundi : position de vassalité

Djassanou : dans les enclos

N'djébonoua : Au bord de la forêt des fourmis magnans

Tiébissou = Théwissou là où l'on fabrique les cartouches du fusil à plomb

Source: EthnieCi

Content created and supplied by: Abachaducharme (via Opera News )

cote d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires