Sign in
Download Opera News App

 

 

Le top 10 des femmes les plus influentes de Côte d'Ivoire

Elles font partie intégrante du paysage ivoirien, avec elles l’actualité de ce pays s’écrit chaque jour. Rivalisant d’ardeur et d’audace, elles tiennent la dragée haute aux hommes à qui elles n’ont presque plus rien à envier mais imposent plus tôt respect et admiration. Elles, ce sont les femmes actives et influentes de Côte d’Ivoire. Elles sont Avocate, politique, artiste, journaliste, sportif, chef d’entreprise ou cadre d’entreprise. Arborant dans tous les secteurs d’activité et domaine de métier elles forcent respect et admiration de la part du public. À travers leurs histoires et expériences diverses à partager nous faisons découvrir à la faveur de la journée mondiale de la femme quelques femmes actives et influentes de Côte d’Ivoire.

Mariam Dao GABALA, un engagement pour le leadership féminin

Mariam Dao Gabala est reconnue pour ses actions en faveur de l’émancipation de la femme. Elle est également réputée pour son engagement et pour son travail visant à améliorer et développer le leadership des femmes à tous les niveaux de la société africaine (politique, économique, culturel et social). Elle reste un symbole au plan national pour son engagement dans le développement et particulièrement dans l’accès au crédit des pauvres et des femmes. Représentante Régionale de l’Afrique de l’Ouest pour OIKOCREDIT (fonction actuelle), elle se spécialise dans les secteurs de la micro finance et du financement des coopératives.

Irié Lou Collette, Le vivrier c’est elle.

En Côte d’Ivoire le nom de Irié Lou Collette est lié au vivrier. A la tête d’une fédération de 5000 productrices de vivrier elle a fait de l’insertion des femmes par l’agriculture son cheval bataille. Petite vendeuse de fruit et légume qu’elle était autrefois elle a très tôt compris que sa non scolarisation ne devait pas être un frein à ses ambitions. Elle a su batailler dur pour se faire une place au soleil et avoir la reconnaissance du pays tout entier. Comme elle sa consœur, Irié Lou Madeleine dirige le « marché Gouro » d’Adjamé, poumon de l’approvisionnement en vivrier de la capitale Abidjanaise. La présidente de la Fédération nationale des commerçantes du vivrier de Côte d’Ivoire (Fenacovici) n’a rien à envier aux autres qui ont fait de brillantes études. Elle est désignée à l’unanimité comme étant la première femme active de Côte d’Ivoire.

Dominique Ouattara, une blanche colombe au cœur d’or

Affectueusement appelé « Maman Dominique » ou « Fanta gbê » par les sympathisants de son époux de président elle œuvre aux côtés des enfants les plus démunies depuis plus d’une dizaine d’années. Si l’accession de son époux au pouvoir d’État à renforcer sa présence et les moyens pour venir au secours des plus pauvres, il faut lui reconnaître l’action humanitaire qu’elle porte depuis des années. À 62 ans cette puissante femme d’affaires qui a fait fortune dans l’immobilier sous le règne de Félix Houphouët Boigny, détentrice de SORANO-Nostalgie Abidjan et de plusieurs autres biens dont AICI, occupe le devant de la scène publique depuis plusieurs années. Beaucoup voient de part elle son mari président il faut reconnaître ses actions humanitaires à travers tout le pays et surtout le lobbying fait pour avoir le financement de l’hôpital mère-enfant de Bingerville.

Anne-désirée OULOTO, La Maman Bulldozer

Devenu célèbre à la faveur de l’opération pays propre juste après la crise post- électorale qu’a traversée le pays, elle garde encore le sobriquet de Maman Bulldozer à cause des engins Caterpillar déployés pour détruire les constructions irrégulières. Actuel Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’enfant cette natif de Toulepleu, 650 kilomètres d’Abidjan reste une femme très engagée dans les activités politiques de son parti. Titulaire d’un baccalauréat littéraire elle abandonnera les cours de droit qu’elle avait débuté sur le campus de Cocody à la faveur de la crise universitaire de 1990 pour devenir institutrice. En 2000 elle saisit une opportunité d’assistante juridique a l’ANARE, poste qu’elle occupera jusqu’en 2005. Son ardeur politique lui vaudra en 2006 un poste de chargé d’étude puis de chef de cabinet au ministère de l’enseignement supérieur. Pendant la crise post-électorale elle est propulsée au-devant de la scène politique en qualité de porte-parole du candidat d’alors, Alassane Ouattara et depuis là elle reste toujours active dans la politique.

Simone Ehivet Gbagbo, la combattante déchue

Femme de pouvoir, Simone Gbagbo était très active aux côtés de son époux, Laurent, ce qui lui vaut aujourd’hui des procès pour répondre des crimes commis sous leur règne et pendant la crise post-électorale. Malgré l’imbroglio politico-judiciaire auquel elle est confrontée en ce moment, l’ex-première dame de la Côte d’Ivoire garde son statut de femme influente et conserve toujours des sympathisants qui voient en elle une femme de caractère et de conviction qui s’est toujours battu pour l’égalité. L’ouverture de son procès a capté toute l’attention des médias et elle a su dominer son auditoire dans un procès où elle part avec peu de chances de l’emporter.

Henriette Dagri Diabaté, un modèle de femme

Actuelle grande chancelière de la république cette dame de conviction et de caractère pourrait être présentée comme l’historienne ivoirienne entrée dans l`Histoire par la grande porte. Titulaire d’un doctorat d’État d’histoire à la Sorbonne en 1984 celle que les Ivoiriens appellent affectueusement la « Tantie » est une intellectuelle accomplie et une femme politique très engagée qui a su rester cohérente à sa ligne politique malgré tous les soubresauts. Elle porte une partie de l’histoire de son parti le RDR, pour qui elle s’en est battue pour aujourd’hui être au pouvoir. Très écoutée par le président Alassane Ouattara, Henriette Diabaté reste l’une des rares femmes politiques à faire l’unanimité au plan national. Des amphithéâtres aux arènes politiques, le professeur Henriette Dagri-Diabaté s`est imposé partout par la qualité de son travail.

Hortense Aka Anghui, l’autre phare de Port-Bouët

Dans la commune de Port-Bouët qu’elle dirige depuis 1990, Hortense Aka Anghui est considérée comme le « deuxième phare » de la cité balnéaire d’Abidjan. Elle a eu plusieurs cordes à son arc. Présidente de l’Association des femmes ivoiriennes (AFI), au moment du parti unique jusqu’en 1990, député-maire et ministre de la Promotion de la femme, « la vieille mère », comme on l’appelle affectueusement, est l’une des femmes politiques les plus accomplies de sa génération. Pendant longtemps, elle a servi de modèle aux jeunes femmes intéressées par la politique et même aux jeunes filles des lycées d’excellences qui voulaient lui ressembler. Au fil des ans, elle a quitté certaines fonctions pour rester aux commandes de la municipalité de Port-Bouët. Cette pharmacienne est vice-présidente du PDCI (parti de Henri Konan Bédié créé par Houphouët-Boigny), où sa voix est de plus en plus audible.

Françoise Le Guennou-Remarck, Madame Canal+

En Côte d’Ivoire, dès qu’on parle de Canal+, le nom de Françoise Le Guennou-Remarck s’impose. Son nom se confond avec la performance et la magie de cette chaîne qui a conquis les Ivoiriens. En 2003, elle est nommée président directeur général de Canal+ Côte d’Ivoire. Depuis juillet 2009, elle est promue directrice générale adjointe de Canal Overseas Africa, tout en conservant sa fonction de PDG Canal Horizons Côte d’Ivoire. En 2011, Mme Le Guennou-Remarck a cédé la place de directeur général à Serge Agnero. Elle ne conserve plus que la présidence du Conseil d’Administration. De l’avis de nombreux acteurs de l’audiovisuel, Françoise Le Guennou a permis à son entreprise de résister et de se développer dans un contexte difficile. Mais, au-delà de Canal+ Côte d’Ivoire, elle a apporté sa contribution à la restructuration de l’espace audiovisuel. La DG adjointe de Canal Overseas Africa a eu plusieurs distinctions : Chevalier de l’ordre national de Côte d’Ivoire, Prix d’excellence de l’édition 2007 des « Bâtisseurs de l’économie ivoirienne », Prix Emeraude 2009 des femmes actives dans le domaine du secteur privé.

Kandia CAMARA, la chouchou des élèves

On dit d’elle qu’elle est une fonceuse, qualité qu’elle doit sûrement à la pratique du handball. Anciennement présidente du Rassemblement des femmes républicaines (RFR) (Parti au pouvoir, NDLR), elle est depuis la fin de la crise post-électorale ministre de l’Éducation nationale. Provoquant souvent la polémique par l’utilisation pas trop correcte des mots de la langue française lors de ses interventions elle s’est vu attribuer par ironie un dictionnaire à son nom « Le Candialarousse ». Devenu un peu comme la chouchou des élèves à cause de ses fautes langagières elle reste néanmoins intraitable sur les sujets de fond concernant l’Éducation nationale. Elle a le mérite d’avoir pu organiser les différents examens au sortir de la crise post-électorale en avril 2011 et depuis elle a assaini et crédibiliser le système éducatif ivoirien qui souffrait depuis quelques années de nombreux problèmes.

Murielle Ahouré, la double médaillée du monde

À 28 ans, Murielle Ahouré est à l’athlétisme ce qu’est Didier Drogba au foot. Si elle a grandi loin de la mère patrie car parti à l’age de 2 ans pour la France, elle a su conquérir sa terre natale. Double médaillé d’argent (100 et 200 mètres) en septembre 2013 au championnat du monde de Moscou, Ahouré rentre dans l’histoire du pays avec ses deux médailles surtout en tant que femme athlète de haut niveau. Elle venait là de rétablir la parité avec les hommes qui avait jusque-là un certain Didier Drogba comme idole. Depuis son exploit de Moscou, Murielle Ahouré enchaîne les performances, la dernière en date est le titre de championne d’Afrique du 200 mètres, à Marrakech, en août 2014. En attendant d’exploser une fois encore aux prochains championnats du monde de Pékin et aux jeux olympiques de Rio, la nouvelle star de l’Athlétisme mondiale reste une fierté nationale.

Content created and supplied by: Biggiboy (via Opera News )

côte d'ivoire lou collette mariam dao gabala

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires