Sign in
Download Opera News App

 

 

Culture: quatre mystères dont le secret est gardé depuis des millénaires en Côte d'Ivoire

Le monde est rempli de secrets et de mystères. Les traditions, les cultures et les civilisations sont pour la plupart synonymes de savoir que les sachants gardent jalousement. Notre pays la Côte d'Ivoire ne déroge pas à cette règle. En effet, il y a dans notre pays des mystères, des danses sacrées, des rites initiatiques et des savoir-faire qui sont tenus secrets depuis des lustres. Nous en avons identifiés quatre éléments que nous allons porter à votre connaissance.

1- la construction des ponts de lianes à l'ouest dans le région de Man.

En effet selon la tradition locale « ce sont des génies qui jettent les ponts de lianes par dessus la rivière dans la nuit ». Le secret reste ainsi gardé par les initiés et ne se transmet pas aussi facilement.

2- le poro chez les Sénoufo

Chez les Sénoufos du nord de la Côte d'Ivoire, il nécessite beaucoup de temps voire toute une vie. L'initiation au Poro se déroule en trois étapes de 7 ans. Tous les jeunes garçons prennent part à l'initiation dès l'âge sur 7 ans jusqu'à l'âge de 28 ans. Le contenu de cette initiation demeure un jardin secret que seuls les initiés savent. Et c'est ainsi depuis la nuit des temps.

3- le dipri

Le dipri est une fête des populations abidji de Sikensi. au cours de cette fête, des démonstrations au-delà de l'irréel sont faites.

4- l'adjanou

L'adjanou est une danse est une danse sacrée interdite aux hommes et qui est censée conjurer le mauvais sort et protéger la communauté. Les mystères autour de cette danse qui est pratiquée souvent en temps de crise ou de difficulté sont séculaires.

Il y a d'autres choses encore, nous allons nous limiter à ces quatre éléments.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires