Opera News

Opera News App

Cours de philosophie : Le problème de la philosophie

versus-01
By versus-01 | self meida writer
Published 25 days ago - 332 views

Cours de philosophie : Le problème de la philosophie

Introduction

Nous pensons spontanément que l’individu existe indépendamment des autres. Nous 

pensons même qu’il est en quelque sorte le principe et le but de la société, et que celle-ci doit 

assurer la liberté des individus et les conditions de la réalisation de leur bonheur. Pourtant, il 

n’en a pas toujours été ainsi : l’individu n’a pas toujours été pensé comme l’élément essentiel 

de la société. Au contraire, dans toutes les sociétés traditionnelles l’individu n’a pas 

d’importance, c’est la société qui prime. Ce n’est que la société moderne qui a permis 

l’affirmation de l’individu (Durkheim).

Les rapports à autrui sont multiples : relations amoureuses, familiales, conflictuelles, 

guerrières, professionnelles, religieuses, symboliques, politiques, concurrentielles, etc. Dans 

chacune de ces relations, autrui m’apparaît sous un jour chaque fois complètement différent. 

Pour s’orienter dans cette vaste multiplicité, un moyen commode est de regrouper ces rapports 

en deux grandes catégories : les rapports conflictuels les rapports harmonieux. D’un côté, la 

guerre, le conflit, la sujétion, la révolte, la concurrence, l’hostilité, la haine, la compétition, 

l’injustice, la discorde ; de l’autre, la paix, la concorde, la symbiose, la complémentarité, 

l’entente, l’échange, la justice, le commerce, la sympathie, l’amour.


I. Le problème de la connaissance


A. Le problème du solipsisme

1. Le solipsisme

Le solipsisme est un problème classique de la théorie de la connaissance. La théorie de la 

connaissance (qu’on appelle aussi gnoséologie ou épistémologie) cherche à fonder 

rationnellement la connaissance, c’est-à-dire à établir les bases sur lesquelles une véritable 

connaissance peut reposer. La stratégie classique consiste à partir de l’individu, de sa 

conscience (comme le fait Descartes) ou de ses sensations (comme le fait Husserl), puis de 

construire logiquement le monde à partir de ces sensations. Par exemple, il faut montrer qu’il 

est rationnel de supposer qu’il existe une « chose » au-delà de mes sensations qui les unifie et 

les explique (ex : il existe une pomme qui est la cause de mes sensations de couleur, de 

fermeté et de saveur).

Une telle tentative de fonder la connaissance se heurte à l’objection suivante : et s’il n’y 

avait rien du tout derrière mes sensations ? Et si le monde n’était rien d’autre que ma 

représentation, que mon rêve ? Rien, au fond, ne me prouve que le monde existe bien 

indépendamment de moi-même. Dans ce cas, aucune chose n’existerait, et autrui pas plus que 

le reste. Par conséquent je n’aurais aucun devoir moral envers autrui. Le problème théorique 

se redouble d’un problème éthique. Une telle hypothèse, selon laquelle moi seul existe, est 

désignée par le nom de solipsisme (du latin solus, seul, et ipse, soi-même).

2. Autrui ne m’apparaît pas directement (Pascal)

Dans ce problème gnoséologique, le cas d’autrui est encore plus délicat que le cas des 

choses. En effet, alors que les choses nous apparaissent en tant que telles, les êtres humains 

nous demeurent cachés, car nous n’avons jamais directement accès à eux, à leur intériorité, à 

leur conscience.

Qu’est-ce que le moi ?

Un homme qui se met à la fenêtre pour voir les passants, si je passe par là, puis-je dire 

qu’il s’est mis là pour me voir ? Non ; car il ne pense pas à moi en particulier. Mais celui qui aime quelqu’un à cause de sa beauté, l’aime-t-il ? Non : car la petite vérole, qui tuera la

beauté sans tuer la personne, fera qu’il ne l’aimera plus.

Et si on m’aime pour mon jugement, pour ma mémoire, m’aime-t-on, moi ? Non, car je

puis perdre ces qualités sans me perdre moi-même. Où est donc ce moi, s’il n’est ni dans le

corps, ni dans l’âme ? et comment aimer le corps ou l’âme, sinon pour ces qualités, qui ne

sont point ce qui fait le moi, puisqu’elles sont périssables ? car aimerait-on la substance de

l’âme d’une personne abstraitement, et quelques qualités qui y fussent ? Cela ne se peut, et

serait injuste. On n’aime donc jamais personne, mais seulement des qualités.

Qu’on ne se moque donc plus de ceux qui se font honorer pour des charges et des offices,

car on n’aime personne que pour des qualités empruntées.

Blaise Pascal, Pensées, 1670, § 323


La suite à la prochaine publication

Content created and supplied by: versus-01 (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Côte d'Ivoire : pour avoir écrit "j'ai la vidéo" sur les réseaux sociaux, même un "ministre" peut vous écrire. Pourquoi ?

1 minutes ago

0 🔥

Côte d'Ivoire : pour avoir écrit

10 objets du quotidien aux fonctions insoupçonnées

14 minutes ago

2 🔥

10 objets du quotidien aux fonctions insoupçonnées

Législatives 2021 : voici les enjeux qui poussent Hamza Diaby à opter pour la place de député

17 minutes ago

49 🔥

Législatives 2021 : voici les enjeux qui poussent Hamza Diaby à opter pour la place de député

À Gagnoa : les législatives laisseront sûrement des séquelles

18 minutes ago

37 🔥

À Gagnoa : les législatives laisseront sûrement des séquelles

L’AVC, maladie très dangereuse souvent négligée : voici quelques conseils pour sauver des vies

22 minutes ago

17 🔥

L’AVC, maladie très dangereuse souvent négligée : voici quelques conseils pour sauver des vies

Législatives 2021 / Konate Sidiki et Flindé Albert à fond dans la Campagne

23 minutes ago

0 🔥

Législatives 2021 / Konate Sidiki et Flindé Albert à fond dans la Campagne

Jeunesse ivoirienne laissons la politique aux politiciens et recherchons notre avenir !

56 minutes ago

44 🔥

Jeunesse ivoirienne laissons la politique aux politiciens et recherchons notre avenir !

Angré : en colère, un vigile tue à coup de poignard son collègue lors d’une bagarre

1 hours ago

136 🔥

Angré : en colère, un vigile tue à coup de poignard son collègue lors d’une bagarre

Réaction de Guardiola à l'arrestation de Bartomeu et au scandale Barçagate

1 hours ago

47 🔥

Réaction de Guardiola à l'arrestation de Bartomeu et au scandale Barçagate

Législatives/Séguéla : le slogan d'Hamed Bakayoko et son suppléant suscite de nombreux commentaires

1 hours ago

3142 🔥

Législatives/Séguéla : le slogan d'Hamed Bakayoko et son suppléant suscite de nombreux commentaires

COMMENTAIRES