Sign in
Download Opera News App

 

 

France - Angleterre : découvrez une probable raison des rivalités historiques

Replongeons-nous dans les sources de l’histoire des peuples et des relations internationales. Rappelons-nous les « hippies » avec leur mouvement né dans les années 60 aux Etats Unis d’Amérique pour protester contre la détention de l'arme chimique, les guerres injustifiées et la pollution de la terre. Ainsi, cette expression anglaise, « peace and love », signifiant en français paix et amour était en vogue.

La paix désignant un état de tranquillité, voire une absence de guerre est complétée par l’amour qui reste un sentiment d’intense attachement.

Alors, plusieurs outils et organisations ont été créés dans le monde pour maintenir et rendent la vie harmonieuse sur la terre des hommes.

Au cours des dernières années, des centres et universités de la paix ont été fondés au Costa Rica et au Brésil. De nombreuses associations pacifistes existent dans plusieurs contrées de la planète.

Des figures emblématiques qui ont posés des actions pour la paix sont connues. Nous notons Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela et Dalaï-lama, mais aussi des organismes comme Amnesty International et le Prix Nobel de la paix. Déjà en 1945, l’Organisation des Nations Unies a eu pour mission fondatrice la paix entre les nations. Une journée internationale de la paix est célébrée chaque année, le 21 septembre.

Paix et amour sont donc importants au sein des communautés et pays du monde. Le binôme paix et amour s’invite dans nos vies de tous les jours. Tandis que les français écrivent avec le mot PAIX avec quatre lettres de l’alphabet, les anglais eux, l’écrivent avec cinq lettres, PEACE.

Pour le mot amour, tandis que les anglais veulent cette fois-ci s’accorder avec les français, en écrivant LOVE avec quatre lettres. Les français, eux écrivent, le mot AMOUR, avec cinq lettres. Voici une des probables raisons de l’incompréhension historique entre ces deux peuples européennes. Une question de lettre. L’histoire des guerres de Cent ans et napoléoniennes ne sont pas à occulter. Nous aimons Paris et Londres, au pluriel.

A bientôt pour le « Brexit » ! N'oublions pas le « Ballon rond » !

Content created and supplied by: bestmorof (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires