Sign in
Download Opera News App

 

 

Histoire: Leonard Da Vinci, ce que vous ne connaissez pas sur ce génie

Le 15 avril 1452, le petit léonard né à Vinci, en Italie, non loin de florence, qu'on appelle alors la cité des arts. Tu l'auras compris, c'est à ce village qu'il doit son nom. Son père un riche notaire, et sa mère une simple paysanne ne sont pas mariés. À l'âge de 5 ans, il rejoint la maison paternelle, où il grandit aux côtés de sa belle-mère qu'il apprécie beaucoup. Ce que léonard aime par-dessus tout c'est se promener et explorer la campagne toscane, il adore la nature et peut observer et dessiner les fleurs les arbres, les nuages et les animaux pendant des journées entières. En 1467, son père l'emmène avec lui, à florence et présente ses dessins à Verrocchio, un artiste renommé. Celui-ci décide de le prendre comme apprenti dans son atelier deux ans plus tard. Auprès de son maître, le jeune homme apprend la sculpture, le travail du bronze, mais aussi la peinture et il se montre vite très doué pour peindre les ombres et les lumières. Verrocchio lui demande alors de l'aider à finir son tableau, le baptême du christ.

Léonard qui doit réaliser un ange s'applique. On raconte qu'en découvrant le travail de son élève Verrocchio aurait cassé son pinceau et renoncer à peintres. Comme apprenti léonard améliore sa technique de peinture et réalise ses premiers tableaux. Mais n'étant pas satisfait du résultat, il met au point un nouveau procédé. Le sfumato, ses personnages sont dessinés sans ligne ni contours et apparaissent comme dans un nuage vaporeux. Pour réussir, il doit superposer des dizaines de très fines couches de peinture. Chaque œuvre nécessite des mois de travail, ses tableaux sont si beaux que léonard a de plus en plus de commandes.

Mais il est si perfectionniste qu'il prend du retard devant même en annuler certaines. En 1478, prêts à voler de ses propres ailes, léonard quitte l'atelier de Verrocchio. Léonard est maintenant connue dans toute l'Italie. On admire ses talents de peintre mais aussi ses attitudes à l'ingénierie, sa deuxième passion. En 1482, il part pour milan et entre au service du duc Ludovico Sforza, qui lui commande la plus imposante statue de cheval du monde. Pendant 16 ans, léonard fait des croquis et des modelages en argile de cette œuvre qui devra mesurer sept mètres de haut mais le projet ne sera jamais achevé. Les soldats français du roi louis xii envahissent l’Italie en 1499 et pour fondre des canons Leduc donne à son armée les 100 tonnes de bronze qui devait servir à faire la statue. Puis léonard enchaîne les collaborations. Pour les vénitiens qui le charge de défendre leur ville d'une attaque navale il crée le scaphandre. Pour César Borgia, un seigneur guerrier, il propose des inventions extraordinaires pour gagner les batailles. Un char blindé, un sous-marin et même une mitrailleuse. Mais à l'époque, il n'y a pas de moteur pour les faire fonctionner et ces engins sont jugées farfelues. Pour les français installé en Italie depuis la prise de milan, il invente des machines afin d'animer les fêtes données au palais. Mais léonard n'a pas pour autant oublié la peinture. En effet léonard n'a jamais lâché ses pinceaux. C’est à cette période qu'il peint sont plus grands chefs-d'œuvre; La « joconde ».

Pour réaliser le portrait de cette jeune femme au sourire mystérieux, il utilise sa fameuse technique du sfumato, tu sais, les plus grands spécialistes ont encore des difficultés à dater ce tableau qui aurait été peint entre 1503 et 1519. Léonard, toujours à la recherche de la perfection, n'aurait cessé de le retravailler. Ce dont on est sûr c'est qu'il devait tenir car c'est l'un des seuls qui l'a emmené avec lui en France quand le nouveau roi François 1er l'a invité à séjourner dans son domaine.

Content created and supplied by: Cyber-Mag (via Opera News )

italie leonard da vinci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires