Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici l'homme qui a découvert l'Amérique pour la première fois



Selon un certain nombre de sources, Abubakari II, Mansa (roi) de l' Empire du Mali au XIVe siècle, aurait conduit des marins maliens en Amérique, plus précisément au Brésil actuel, près de 200 ans avant l' arrivée de Christophe Colomb. Abubakari II a dirigé ce qui était sans doute le plus riche et le plus vaste empire de la planète, couvrant la quasi- totalité de l' Afrique de l' Ouest.

L' archéoastronome William James Veal a parcouru des images satellite de la côte de l' Uruguay, découvrant une masse d' inscriptions gravées sur une surface de 4, 7 km de long– des marques blanches sur une formation rocheuse cristalline. En étudiant les inscriptions, il s' est rendu compte qu' il pourrait avoir découvert la preuve d' une expédition réussie venant du Nouveau Monde qui précéderait l' arrivée de Christophe Colomb. Et ce ne sont pas non plus des écritures viking. Ainsi les inscriptions semblent avoir été laissées par une expédition qui n' est pas inscrite dans nos livres d' histoire actuels.

Abubakari voulait savoir si l' océan Atlantique– comme le grand fleuve Niger qui avait balayé le Mali– avait une autre " banque" . Il avait beaucoup voyagé à travers et hors du continent africain, possédant déjà la majeure partie du continent. Soundjata Keita, son prédécesseur et oncle, avait déjà fondé l' empire du Mali et conquis une bonne partie du désert du Sahara et des grandes forêts qui bordent la côte ouest- africaine ».


L' historien afro- guyanais Ivan Van Sertima, écrivant sur le témoignage de l' empereur Kanku Moussa enregistré par l' arabe Ibn Amir Hajib et transcrit par Al Omari au XIVe siècle en Égypte lors du pèlerinage de Moussa, et sur la description de l' empire du Mali fabriqué par Ibn Battuta au 14 ème siècle, a expliqué:

Attiré par l' exploration, Abubakari II a appelé des ingénieurs du lac Tchad connus pour construire des navires comme leurs ancêtres égyptiens et pour étudier tous les navires sur les rivières Djoliba (Niger) et le Sénégal afin de l' aider à lancer une immense flotte au- dessus de l' océan.

En 1314, Abubakari renvoie un bateau au Mali pour demander un soutien à son frère. Mansa Musa est impressionné par les nouvelles récoltes qui lui sont présentées et recueille plus de colons et d' aide à envoyer à Boure Bambouk. Ainsi commence un échange de marchandises bamboukiennes en échange d' une aide malienne. L' agriculture du maïs, des haricots, des cacahuètes, des poivrons et du coton va déclencher une explosion démographique au Mali, qui fournira les futurs colons venus de l' autre côté de la mer. "

Bien que tous les historiens ne s' accordent pas pour dire qu' il existait des preuves du voyage et du débarquement d' Abubakari II dans les Amériques, beaucoup s' accordent pour dire qu' il y a peut- être eu une présence africaine noire dans les Amériques bien avant Christophe Colomb.

Tiemoko Konate, responsable du projet de recherche sur les voyages d' Abubakari II, a déclaré à la BBC que Christophe Colomb lui- même avait déclaré avoir trouvé des commerçants noirs déjà présents sur le continent américain. De plus, les analyses chimiques des pointes d' or découvertes par Christophe Colomb sur des lances en Amérique montrent que l' or provenait probablement d' Afrique de l' Ouest.


Certains disent qu' au- delà de Christophe Colomb, les contributions africaines à la civilisation américaine incluent «l' importation de l' art de la construction de pyramides, des systèmes politiques et des pratiques religieuses ainsi que des mathématiques, de l' écriture et d' un calendrier sophistiqué».

C' est ainsi qu' un prêtre dominicain, Gregoria Garcia, qui séjourne neuf ans au Pérou au début du 16ème siècle, rapporte que les Espagnols ont rencontrés des Noirs une première fois sur une île, au large de la Carthagène des Indes, Africains qui étaient manifestement des captifs de guerre. Il était apparemment fréquent que chaque camp fasse des prisonniers de guerre à l' issue de différentes batailles. Selon Alphonse de Quatrefages, anthropologue du Musée d' histoire naturelle de Paris, des populations noires ont été trouvées en Amérique, population portant le nom de « Charruas » au Brésil et de « Noirs Caraïbes » à Saint Vincent. Notons à ce sujet que « Caraïbe » est paradoxalement, le nom d' une ethnie amérindienne venue du Venezuela et ayant envahi les Antilles. Logiquement, le peuple caraïbe aurait dû s' appeler Arawak et il aurait du en Floride, porter le nom de Jamassi. Des traditions péruviennes et d' autres sources rapportent comment des hommes Noirs ont pénétré les Andes.


Source:www.youtube.com/découverte

Content created and supplied by: Souleym5 (via Opera News )

christophe colomb mali william james veal

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires