Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Dipri, fête mystique en pays Abidji, découvrez les rites d'initiation...

Vêtu de blanc les habitants du village de Gomon se sont réunis en assemblée. Une assemblée particulière car ici en pays Abidji l'on se prépare pour une cérémonie, empreinte de mysticisme, le Dipri. À cette occasion de nouveaux membres de la communauté sont initiés à la chose mystique. Le chef spirituel invoque les esprits des ancêtres pour qu'ils acceptent les nouveaux membres. À travers certains membres de l'Assemblée, les esprits se manifestent. Pour l'occasion trois animaux doivent être sacrifiés, un poulet, un chien et un mouton. Un sacrifice au cours duquel le maître doit démontrer sa puissance mystique en égorgeant l'animal avec ses dents. Le sang de l'animal est donné à l'initié en but de donner un éveil à ses sens mystique. Puis vient ensuite le sacrifice du chien. Le sang de l'animal recueilli dans la bouche du maître spirituel est transmis à l'initié. Ils considèrent le chien comme un animal visionnaire, qui lorsqu'il est blessé utilise sa langue pour se soigner, alors sacrifié un chien devrait donner les même puissances à l'initié. Les autres animaux jouent aussi un rôle prépondérant dans l'initiation. En plus d'avoir des pouvoirs mystique l'initié reçoit aussi des pouvoirs de guérison.



La deuxième étape de l'initiation consiste à transmettre à l'initié des conseils dans sa quête. Mais pour parfaire son initiation certains initiés doivent lui transmettre une partie de leur pouvoir en consommant la viande sacrifiée. Le repas terminé la cérémonie peut enfin reprendre. Tour à tour chaque initié vient avec une herbe, chacune d'entre elle symbolisant un pouvoir mystique. Chaque herbe est minutieusement contrôlée. Le transfert des pouvoirs terminé, l'initié est emmené dans une chambre. Le jour de la célébration de la fête de Dipri les villageois se rendent à la rivière sacrée pour un bain rituel, là-bas les initiés vont se purifier, rechercher des forces mystique pour la cérémonie, à leur retour une assemblée est organisée afin de signaler leur présence dans le village. Au son du tam-tam parleur, des cris, des regards perdu dans le vide, des corps qui se contorsionnent. Une scène surréaliste, l'esprit du Dipri serait en possession des initiés. Cette fête est aussi appelée la fête du sang, les jeunes sur la place publique s'adonnent à une démonstration de puissance avec des couteaux ils se perforent le ventre. Pratique involontaire, car lorsque les jeunes le font ils sont sous l'emprise du Dipri qui les rend " fou " et une fois l'emprise passée ils ne se rendent pas compte de ce qu'ils viennent de faire. La fête du Dipri est aussi la démonstration de force dans le monde spirituel. Une coutume appelée ici le Séké, qui se manifeste par un combat spirituel entre le clan des initiés et celui d'un autre groupe soit d'un village voisin. Si par le passé ces combats n'étaient que des jeux, au fil du temps ils se sont intensifiés et ont pris une autre ampleur. Quand les chefs des deux clans se croisent l'intensité est à son comble.


La fête prend ainsi fin. Le Dipri est la plus grande fête de Gomon. C'est l'identité culturelle du peuple Abidji. Outre l'aspect mystique, c'est un moment de réconciliation, de cohésion sociale, cette fête est célébrée chaque année après la fête de Pâques.

Source [ NCI REPORTAGES ]

By MiralemJunior667 Abonnez vous.

Content created and supplied by: MiralemJunior667 (via Opera News )

gomon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires