Sign in
Download Opera News App

 

 

Le ministère de la Culture déclare : "Miss Côte d’Ivoire est une école de la vie"

La ministre de la Culture et de l’industrie des arts et du spectacle était représentée au lancement de Miss Côte d’Ivoire 2021, hier 22 avril, par madame Kouassi Blé, directrice des industrie culturelles.

 

Madame Kouassi Blé, représentant la ministre Harlette Badou au lancement de Miss Côte d'Ivoire 2021

L’un des ministères de tutelle du COMICI, le ministère de la Culture et de l’industrie des arts et du spectacle a marqué d’une pierre blanche sa présence au lancement du concours Miss Côte d’Ivoire 2021, hier 22 avril 2021. Représentée pour des raisons de calendrier, la ministre Harlette Kouamé Badou a tenu à traduire ses félicitations au COMICI pour le travail inlassable qu’il accomplit pour le rayonnement de la Culture ivoirienne. "Je tiens à féliciter M. Victor Yapobi et toute son équipe. En effet, Miss Côte d’Ivoire est organisé par des professionnels qui sont le flambeau de la Culture en Côte d’Ivoire. Merci pour ce que vous faites parce que vous révélez des talents pendant et après le concours et vous mettez en avant la promotion de la diversité de nos valeurs culturelles à travers les industries culturelles et créatives", a traduit madame Kouassi au nom de la ministre de la Culture.

"Ce rendez-vous est devenu aujourd’hui incontournable par sa dimension socio-culturelle et par le rayonnement dont il jouit tant au niveau national qu’international. Au-delà de la mise en valeur de la beauté physique, ce concours met en exergue des valeurs : le respect, l’acceptation de l’autre, la fraternité. Ce concours est un concours complet. Il ne suffit pas d’être belle, il faut également valoriser d’autres atouts. Le concours Miss Côte d’Ivoire est une école, une école de la vie. Ce concours a sa place dans le paysage ivoirien", a fait remarquer madame Kouassi Blé.

Poursuivant, elle a traduit le soutien indéfectible de la ministre de la Culture au COMICI. "Ce concours se veut être un espace d’échange, il prône le rapprochement des peuples, favorise la cohésion sociale et fait la promotion de notre diversité et de notre riche patrimoine culturel. Ce concours couvre les domaines de la Culture, des Arts, du Spectacle et les Industries. Notre ministère marque sa volonté de participer et de relever ce défis. Ce défis de faire de notre pays une plaque incontournable de la valorisation de notre Culture à travers vous les Miss. Le ministère de la Culture était là hier, il est également là aujourd’hui et sera toujours là pour toutes ces raisons-là", a-t-elle assuré.

JM TONGA

Content created and supplied by: Tembo.Opera (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires