Sign in
Download Opera News App

 

 

Le monde s'effondre : Okonkwo est-il le prototype du "vrai" garçon au sens africain ?

Le monde s'effondre, cette œuvre romanesque de l'écrivain nigérian Chinua Achebe a marqué beaucoup d'élèves en Côte d'Ivoire et peut-être même en Afrique. Et ce qui est le plus marquant dans l'œuvre, c'est son personnage principal, Okonkwo.

Selon zakweli.com, un site qui a consacré une étude aux personnages du roman, Okonkwo est décrit comme un guerrier féroce et un fermier prospère. Physiquement, Achebe le décrit comme «grand et énorme» avec «des sourcils touffus et un nez large qui lui donne un air très sévère». Quand Okonkwo marche, ses talons touchent à peine le sol, comme s’il marchait sur des ressorts.

Il a trois femmes et de nombreux enfants qui vivent dans des huttes sur son terrain. Tout au long de sa vie, il mène une bataille sans fin pour le statut; sa vie est dominée par la peur de la faiblesse et de l’échec.

Okonkwo exige que sa famille travaille de longues heures malgré son âge ou son endurance physique limitée.

Ce portrait physique et moral qui est fait d'Okonkwo ne ressemble t-il pas à ce que l'on pourrait appeler un "vrai garçon" au sens africain?

En effet, physiquement il est au point. Il a des femmes et des enfants. Il se bat à longueur de journée pour trouver la pitance de sa famille. Pour son honneur, il ne lésine pas sur les moyens et ne veut en aucun cas ressembler à son père de qui il n'est pas fier car paresseux.

Selon nous, hormis quelques aspects peu reluisants du personnage, Okonkwo est le prototype parfait du garçon au sens africain.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

chinua achebe côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires