Sign in
Download Opera News App

 

 

1ère édition du Nawafestival Divo: Retour gagnant des enfants du Loh Djiboua. voici Les temps forts

Photos/ Le groupe Nawadays,créateur de la danse sur scène

Ce retour des artistes natifs du Loh Djiboua évoluant surtout dans le Nawadance était attendu par tous. Ils sont venus et ont démontré que ce pas de danse ne mourra jamais.

 A travers la première édition du Nawafestival tenue les 02 et 03 Juillet dans ce beau village de Boudoukou situé en plein cœur de la ville de Divo, les artistes eux-mêmes qui sont les organisateurs dudit festival ont permis de vivre des moments festifs inoubliables.

Nikwess, artiste chanteur, président du Réseau des Artistes du Nawadance(RAN) et commissaire général de ce festival est un homme heureux. Heureux parce que lui et son équipe ont été à la hauteur des attentes du public, les nawaphiles qui se sont déplacés massivement pour participer à cette fête.

Photo/Nikwess le commissaire général du festival

En effet, sous l'égide de la chefferie traditionnelle avec à sa tête le Doutoh Gbazare Kacou, qui a d'ailleurs donné toute sa bénédiction à cette fête à travers libation et coupure symbolique du ruban, cette fête a tenu toutes ses promesses.

La première journée s'est a été marquée par plusieurs temps forts dont le concours culinaire qui a permis aux candidates choisies dans les différentes communautés vivant à Divo de mettre en évidence leurs talents culinaires. D'autres concours tels que nawa voice, concours joker et autres, qui ont permis de tenir l'ambiance sur le lieu de la fête. Et ce, avant de céder place à la nuit du Nawagospel avec à l'affiche de grands noms de la musique chrétienne en Côte d'Ivoire. Il s'agit de Daniel Northey, le ministre de la louange, Anselme Semi avec ses pas du Zoko, Onel Mala et bien d'autres chantres. Tous ont permis de placer cette fête entre les mains du Seigneur. Leur prestation a permis de mettre fin à la première journée de la fête qui, on le rappelle avait démarré par une parade de fanfare dans les rues du village, suivie des prestations de nos braves mamans venues des différents quartiers de Divo pour des démonstrations de danses et chants traditionnels.

Le deuxième jour, la place de l'EPP Boudoukou a encore reçu du beau monde pour voir et apprécier comment les enfants prodiges du Nawadance savent donner du plaisir. Du plaisir, il y en a eu à gogo. Des enseignements également avaient été prévus à travers une conférence prononcée par monsieur Alexandre Draman, commissaire général de Djaka, invité spécial du Nawafestival 2021. Il a instruit le public sur un thème important qui est: "Non au travail des enfants dans les champs de cacao-café". Dans un exposé clair, le conférencier à ressorti les différentes formes de traite des enfants et montré la différence entre ce qu'on peut qualifier de maltraitance d'enfants et ce qui peut constituer de devoir à un enfant appelé à aider ses parents au champ.

Après quoi, place a été donné au sponsor Solibra d'assurer la partie showtime pour maintenir l'ambiance jusqu'au soir. Dans la soirée qui annonce la clôture de la fête, il y a eu la distinction de plusieurs femmes et hommes qui ont contribué au rayonnement du Nawadance. Les lauréats des jeux et concours ont été récompensés et un hommage particulier a été rendu aux créateurs de la danse.

 Les précurseurs que sont les Nawayou, les Noyou, Nikwess etc, ont démontré à la face du public que le Nawadance est toujours dans leurs pieds. 

D'autres artistes invités notamment le groupe Nigui saff, Génération positive, Aboutou Roots, Lago Paulin ont apporté leurs touches pour la réussite de la fête.

Mais si cette fête a eu du succès, c'est en partie grâce au patronage du ministre maire Amede Kouakou, du président de la cérémonie Julien Zayro, Directeur marketing et commercial de Solibra, Aimé Akpale,le parrain et tous les partenaires qui ont permis la réussite de cette première édition de Nawafestival. Rendez-vous est pris pour 2022.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

nawafestival divo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires