Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour la sauvegarde de sa culture : voici ce que le peuple Adjoukrou prévoit faire en février


’’La culture est ce qui reste à un peuple lorsqu’il a tout per’’. Le peuple du Leboutou (Dabou) semble avoir compris ce dicton populaire. Pour preuve, depuis bientôt 4 ans, ce peuple a décidé de valoriser sa culture afin de la sauvegarder. Cette volonté s’est traduite par la création d’un festival dénommé ’’ Lôdjoukrou festival’’.


Ainsi, après trois éditions couronnées de succès, les fils et filles du Leboutou ont décidé de remettre le couvert cette années avec la 4e édition. Le lancement de cette 4e édition a eu lieu le jeudi 27 janvier 2022 dans un hôtel de Dabou en présence des garants de la tradition adioukrou, des cadres de la région dont Essis Esmel Emmanuel, ministre de la Promotion de l’Investissement privé et du Développement du Secteur privé, par ailleurs, président du Lôdjoukrou festival et de Laurent Théodore, DG de d’une brasserie, sponsor du festival.


Le ministre Essis Esmel a annoncé que la 4e édition de ce festival se tiendra du 14 au 19 février à Dabou. Poursuivant, il a dit sa fierté quant au du parcours du Lôdjoukrou festival qui en trois éditions, a montré au monde entier un pan du riche patrimoine culturel du Leboutou. « Je suis fier du chemin parcouru par le festival. Cette fierté se justifie par le fait en que seulement en trois éditions , le festival a atteint un niveau acceptable. Cependant, je ne suis pas encore satisfait car nous voulons placer ce festival à un niveau mondial pour le rayonnement de la culture ivoirienne. C’est pourquoi je salue le soutien de notre sponsor qui depuis les précédentes éditions, il est à nos côtés », a-t-il fait savoir.


Selon lui, la promotion et la valorisation de la culture adioukrou doit être l’affaire de tous ses enfants. C’est pourquoi, il a exhorté les uns et les autres à s’unir autour de ce festival. « Ce festival doit être l’occasion pour les fils et filles de Dabou de se mettre ensemble et se tendre la main pour le développement de  Leboutou. Une région qui a contribué au rayonnement de la culture ivoirienne », a indiqué  le ministre Esmel Essis. Selon lui, eu égard au succès des précédentes éditions par le nombre des festivaliers,  cette 4e édition attend battre le record   du million de personnes enregistrées lors  de la 3e édition.


Pour sa part, Laurent Théodore a justifié le soutien de son entreprise au Lôdjoukrou festival. « Depuis la création du Lôdjoukrou festival, nous sommes présents afin d’aider au développement  de la culture en Côte d’Ivoire, de valoriser le patrimoine culturel, touristique des différentes régions de la Côte d’Ivoire. Donc c’est tout naturellement que nous sommes associés à ce festival avec l’une de nos marques », a confié le patron du sponsor.


Selon lui, ce festival connait un énorme succès et il s’engage à tout mettre en œuvre pour que  cela perdure. « Nous aidons à l’organisation logistique, audio-visuel, budgétaire etc. afin tout se déroule bien. D’ailleurs, des prestations artistiques et des maquis géants sont prévus », a-t-il soutenu.


Notons que le lancement du Lôdjoukrou festival a été marqué par une conférence inaugurale sur la culture du peuple Adioukrou. Conférence dite par docteur Jean Marc Agbré, fils du Letoutou.

Shonin

Content created and supplied by: B.RAÏS (via Opera News )

leboutou dabou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires